Contact

+(225) 07 09 11 7104

Siège

Abidjan (RCI)

Institution de la Carte de Commerçant en Côte d'Ivoire

Carte de Commerçant en Côte d’Ivoire: le gouvernement annonce l’adoption d’un décret

Cette initiative s’accompagne de la création d’une base de données nationale centralisant les informations des commerçants et entrepreneurs.

Abidjan, le 12 juin 2024 – Le gouvernement ivoirien a franchi une étape décisive dans la modernisation et la formalisation du secteur du commerce avec l’adoption d’un décret instituant la carte de commerçant. Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, cette initiative s’inscrit dans une politique globale visant à renforcer la traçabilité et la transparence des activités commerciales en Côte d’Ivoire.

Le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, annonce l'adoption d'un décret instaurant la carte de commerçant

La Carte de Commerçant : un Instrument pour une meilleure traçabilité

La nouvelle carte de commerçant, annoncée par le porte-parole du gouvernement, après le Conseil des ministres, vise à identifier précisément tous les commerçants et entrepreneurs opérant sur le territoire national. Selon le ministre de la Communication, cette mesure est cruciale pour lutter efficacement contre la fraude fiscale, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. En effet, en améliorant la traçabilité des transactions, le gouvernement espère assainir le secteur commercial et financier.

Le décret prévoit également la création d’une base de données nationale, dénommée Fichier National des Commerçants et Entreprenants. Cette base aura pour mission d’enregistrer et de mémoriser les données d’identification de tous les opérateurs économiques, qu’ils soient commerçants, entrepreneurs ou représentants légaux d’entreprises, y compris les succursales. Cela permettra non seulement de faciliter la régulation et le contrôle du secteur, mais aussi de garantir une meilleure sécurité des transactions commerciales.

Un budget 2025 en augmentation pour soutenir les réformes

Parallèlement à cette mesure, le gouvernement a également annoncé une hausse du budget pour l’année 2025, le portant à 15 301 milliards FCFA, soit une augmentation de 11,5 % par rapport à 2024. Cette information a été communiquée par Amadou Coulibaly lors du même Conseil des ministres. Le gouvernement prévoit une croissance continue de ce budget, atteignant 17 070 milliards CFA en 2026 et 17 480 milliards FCFA en 2027.

Le porte-parole du gouvernement a précisé que ces prévisions économiques et budgétaires sont provisoires et pourraient être ajustées en fonction des nouvelles informations disponibles avant l’examen définitif du projet de budget pour 2025. Cette approche flexible montre la volonté du gouvernement de s’adapter aux évolutions économiques pour mieux répondre aux défis du moment.

A lire aussi : Le député Mohamed Ouattara insuffle un vent d’excellence et d’autonomisation à Marahui et Bandolé.

L’institution de la Carte de Commerçant en Côte d’Ivoire : Un Pas Vers la Modernisation

Objectifs de la politique budgétaire 2025-2027

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, la politique budgétaire de l’État pour la période 2025-2027 sera axée sur plusieurs piliers. En matière de recettes, l’accent sera mis sur l’amélioration de l’efficacité du recouvrement des recettes intérieures. En ce qui concerne les dépenses, le gouvernement prévoit de poursuivre la maîtrise des charges de fonctionnement et de maintenir la soutenabilité de l’endettement public. Ces mesures visent à dégager une marge de manœuvre plus grande pour augmenter les investissements et les dépenses de lutte contre la pauvreté.

Le document de programmation budgétaire économique pluriannuelle 2025-2027 table sur une prévision de croissance du PIB de l’ordre de 7,4 % en moyenne annuelle. Cette croissance soutenue reflète la dynamique positive initiée par les réformes économiques et financières des années précédentes. La stratégie économique du gouvernement reste orientée vers la mise en œuvre de projets de développement structurants et la consolidation des acquis.

Modernisation du secteur commercial ivoirien avec la Carte de Commerçant

Les initiatives gouvernementales avec la carte de commerçant

L’institution de la carte de commerçant représente un pas important vers la formalisation et la modernisation du secteur commercial en Côte d’Ivoire. En assurant une meilleure traçabilité des transactions et en renforçant la transparence, le gouvernement espère créer un environnement commercial plus sûr et plus compétitif. Combinée à une politique budgétaire ambitieuse et une prévision de croissance économique robuste, cette réforme constitue une avancée majeure pour le développement durable et inclusif du pays.

Ainsi, la Côte d’Ivoire se dote des outils nécessaires pour dynamiser son secteur commercial tout en veillant à l’intégrité et à la sécurité de ses transactions économiques. La carte de commerçant et le fichier national des commerçants et entreprenants symbolisent cette volonté de modernisation et de transparence, clés de voûte d’une économie plus résiliente et prospère. A lire aussi : Après la réponse du Hamas, l’accord sur une trêve à Gaza reste introuvable.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    IVOIRE24H.COM

    Nous creusons toujours plus

    Notre équipe de journalistes talentueux et expérimentés est engagée dans la couverture des événements majeurs qui se déroulent en Côte d’Ivoire, ainsi que dans l’analyse approfondie des sujets d’intérêt national et international.

    Ivoire24H est un journal indépendant d’informations générales basé en Côte d’Ivoire.  

    IVOIRE24H

    A PROPOS

    Informations générales

    Politique

    Economie - Société

    Culture - Sports

    Horoscope

    Suivez-nous

    © 2024 IVOIRE24H