Le Monde

Les initiatives de modernisation de la filière bétail par le District Autonome d’Abidjan

Le District Autonome d’Abidjan condamne les violences à l’abattoir de Port Bouët

En dépit de l’opposition de certains acteurs de la filière, le Ministre et Gouverneur Cissé Ibrahima Bacongo a réaffirmé l’engagement à mener à bien cette initiative.

Le District Autonome d’Abidjan a fermement condamné les actes de violence perpétrés par certains grévistes contre les citoyens, et a assuré que des mesures appropriées sont en cours pour garantir la sécurité des travailleurs du secteur. Ainsi, le District a donné sa position ce samedi 1er juin 2024 dans une note officielle.

L’initiative de modernisation de la filière bétail par le District Autonome d’Abidjan

Lors d’une réunion tenue le lundi 18 mars 2024 avec les acteurs de la filière bétail, le Ministre et Gouverneur Cissé Ibrahima Bacongo a mis en avant la nécessité de déplacer le bétail sur le site de l’ancienne casse d’Adjamé. En clair, il avait pris cette décision en réponse aux problèmes d’insalubrité et d’insécurité observés sur les sites actuels de parcage de bêtes dans les différentes communes du District Autonome d’Abidjan.

Selon cette note, l’objectif de cette mesure est double. D’une part, elle vise à résoudre les problèmes d’encombrement constatés sur la voie internationale à Port Bouët. Car des usagers, en particulier les voyageurs, se rendant à l’aéroport Félix Houphouët Boigny subissent des désagréments importants. D’autre part, elle cherche à améliorer les conditions de travail des acteurs de la filière bétail en offrant un espace plus organisé et sécurisé. Pour ce faire, 15 hectares seront aménagés pour accueillir les futurs camions de bétail venant des pays de l’hinterland.

A lire aussi : Remise de diplômes du Saint Coran à Soko: Jean Stéphane AKICHI plaide pour l’unité et le développement.

Gestion des problèmes d’insalubrité et d’insécurité à Abidjan

En outre, la note exprime également l’indignation du District face à l’insubordination de certains acteurs de la filière bétail. « Le District Autonome d’Abidjan est surpris qu’au moment de la mise en œuvre de cette mesure, des personnes se réclamant de cette même filière décident de saboter ces dispositions. Ces mesures visent non seulement à lutter contre le désordre urbain, mais aussi à offrir aux populations une viande de qualité à des prix raisonnables. Ces nouvelles dispositions permettront à la filière bétail de se débarrasser des intermédiaires véreux, » indique le document.

Le District Autonome d’Abidjan confirme ses mesures de délocalisation du parc à bétail

En dépit de cette opposition, le District Autonome d’Abidjan a réaffirmé son engagement à mener à bien ces mesures de délocalisation. « Le District Autonome d’Abidjan confirme que les mesures de délocalisation du parc à bétail iront à leur terme. Le District ne compte pas se laisser détourner de sa mission d’offrir aux Abidjanaises et aux Abidjanais un cadre de vie sain et sécurisé tout en assurant la fluidité routière, » conclut la note.

Cette initiative démontre la volonté du District de moderniser et de structurer la filière bétail, tout en garantissant un environnement de travail plus sûr et plus sain pour les travailleurs. Par ailleurs, elle s’inscrit dans une stratégie plus large de réorganisation urbaine et de sécurisation des espaces publics. Car l’objectif final est de contribuer ainsi à l’amélioration de la qualité de vie des habitants du District Autonome d’Abidjan. A lire aussi : Election en Afrique du Sud : l’ANC fortement sanctionné.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP