Le Monde

Stratégies politiques du RHDP pour la présidentielle ivoirienne de 2025.

Présidentielle 2025: Le RHDP désigne Alassane Ouattara comme «candidat naturel»

Cette stratégie de continuité vise à garantir une victoire dès le premier tour face à une opposition en cours de réorganisation. Avec Laurent Gbagbo et potentiellement Tidjane Thiam en lice, l’élection promet d’être un moment clé pour l’avenir politique de la Côte d’Ivoire

Le 27 mai 2024, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, a annoncé que le président Alassane Ouattara était leur « candidat naturel » pour l’élection présidentielle de 2025. Cette déclaration, faite lors d’une réunion à Abidjan, met en lumière la volonté du RHDP de poursuivre avec Alassane Ouattara à sa tête, bien que ce dernier ne se soit pas encore prononcé officiellement sur sa candidature.

Alassane Ouattara sera-t-il candidat à la présidentielle 2025 en Côte d’Ivoire pour un autre mandat ?

 Gilbert Koné Kafana, président du directoire du RHDP, a affirmé lors de cette réunion que « ce qui est en jeu, c’est la victoire de notre candidat naturel Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2025 ». Il a souligné l’objectif de remporter l’élection dès le premier tour, en mobilisant les districts et les régions du pays pour soutenir le président sortant. Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP, a également réitéré cette position en déclarant que « c’est notre candidat et c’est la volonté du parti. Nous irons lui demander d’accepter ».

Un Appel à l’Unité et à la Continuité

En effet, les appels à une candidature d’Alassane Ouattara se sont multipliés au sein du RHDP ces dernières semaines. Début mai, les cadres du RHDP du district des Savanes, un bastion du parti situé dans le nord du pays, ont organisé un meeting à Korhogo pour exprimer leur soutien au président. Devant des dizaines de milliers de militants, ils ont appelé Alassane Ouattara à briguer un autre mandat, illustrant la forte mobilisation et l’unité au sein du parti autour de cette candidature potentielle.

A lire aussi : Le BEPC 2024 en Côte d’Ivoire lancé avec de nouvelles mesures anti-tricherie.

Le Contexte Politique Ivoirien

La présidentielle de 2025 s’annonce comme un moment déterminant pour la Côte d’Ivoire. Alassane Ouattara, qui est au pouvoir depuis 2011, n’a pas encore annoncé sa décision de se représenter, alors qu’il approche des 82 ans. Son éventuelle candidature pourrait être perçue comme une volonté de continuer les réformes et les projets de développement entrepris durant ses mandats précédents.

D’un autre côté, l’ex-président Laurent Gbagbo, 78 ans, a été investi par son parti, le Parti des Peuples Africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI). Cependant, sa candidature est actuellement entravée par une condamnation en 2018 liée à la crise post-électorale de 2010-2011, ce qui le rend inéligible pour le moment. Cette situation pourrait évoluer, mais elle ajoute une dimension complexe au paysage politique ivoirien.

L’Opposition en Attente

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal parti d’opposition, n’a pas encore désigné son candidat officiel pour l’élection de 2025. Toutefois, les spéculations vont bon train quant à une éventuelle candidature de Tidjane Thiam, 61 ans, ancien directeur général du Crédit Suisse et actuel président du PDCI. Une candidature de Thiam pourrait redéfinir les dynamiques électorales et offrir une alternative solide aux électeurs du plus vieux parti.

Présidentielle 2025: Laurent Gbagbo et Tidjane Thiam face à Alassane Ouattara ?

La décision du RHDP de désigner Alassane Ouattara comme « candidat naturel » reflète une stratégie de continuité et de stabilité. Les dirigeants du parti semblent convaincus que seule une victoire éclatante au premier tour, assurée par Ouattara, peut garantir la poursuite de leurs politiques et projets de développement. Cette approche met en avant l’expérience et la continuité face à un contexte politique incertain marqué par les défis économiques et sociaux.

Toutefois, cette décision n’est pas sans controverse. Les critiques pourraient souligner l’âge avancé de Ouattara et la nécessité de renouveler la classe politique ivoirienne. De plus, l’incertitude entourant la candidature de Laurent Gbagbo et l’attente du PDCI pour dévoiler son candidat ajoutent des éléments d’imprévisibilité à l’élection à venir.

Stratégies politiques du RHDP pour la présidentielle ivoirienne de 2025

Le RHDP a clairement affiché son intention de maintenir Alassane Ouattara au pouvoir pour un autre mandat, soulignant la confiance du parti en son leadership et en sa capacité à mener la Côte d’Ivoire vers une nouvelle phase de développement. Cependant, le silence du président sur sa candidature laisse planer un suspense, tandis que l’opposition se prépare à présenter ses propres challengers. La présidentielle de 2025 s’annonce donc comme un moment décisif pour la Côte d’Ivoire, avec des enjeux de taille pour tous les acteurs politiques impliqués. A lire aussi : Cameroun : un attentat dans un bar de Bamenda fait deux morts et une quarantaine de blessés.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP