Le Monde

Utilisation frauduleuse de faux diplômes aux concours professionnels exceptionnels ivoiriens

Concours professionnels exceptionnels: des fonctionnaires recrutés avec de faux diplômes

Les autorités ivoiriennes réagissent face à la découverte de l’utilisation frauduleuse de faux diplômes par des candidats admis aux récents concours professionnels exceptionnels

La récente découverte de l’utilisation de faux diplômes lors des concours professionnels exceptionnels dans la fonction publique ivoirienne a entraîné un tollé général. Au-delà des sanctions à l’encontre des agents fautifs, cet incident met en lumière les défaillances du système de recrutement et remet en cause l’intégrité même des institutions étatiques

Scandale des faux diplômes aux concours professionnels exceptionnels : l’intégrité en péril

En effet, un communiqué officiel de la Direction Générale des Douanes ivoirienne, daté du 11 mai 2024, a révélé l’utilisation de faux diplômes par certains candidats admis aux récents concours professionnels exceptionnels dans la fonction publique.

Car après vérification auprès des ministères concernés, il ressort que des dossiers de candidature comprenaient des diplômes (baccalauréats, licences, BTS et autres) contrefaits. Ainsi, face à ces irrégularités graves, l’Administration des Douanes a décidé de sévir.

A lire aussi : Charles Blé Goudé : « Prêt à gouverner » la Côte d’Ivoire malgré son inéligibilité pour la présidentielle 2025.

Premièrement, les agents reconnus fautifs répondront de leurs actes devant le Conseil de Discipline des Douanes. Deuxièmement, ils devront aussi faire face à la justice. La Direction des douanes a transmis le dossier au Procureur de la République, l’usage de faux documents étant constitutif d’une infraction pénale selon la législation en vigueur.

Cas de tricherie avec faux diplômes aux concours professionnels exceptionnels de la fonction publique en Côte d’Ivoire

En outre, dans son communiqué, la Direction Générale a condamné fermement ces agissements frauduleux qui ternissent l’image de l’institution douanière et, par extension, de l’ensemble des fonctionnaires d’État.

Par ailleurs, les enquêtes menées laissent présager que d’autres cas similaires pourraient être découverts prochainement au sein d’autres administrations publiques procédant à ces concours exceptionnels de recrutement.

Bien que l’ampleur exacte du phénomène reste à déterminer, cet événement soulève d’importantes interrogations quant à l’intégrité des processus de recrutement dans la fonction publique ivoirienne et à la crédibilité des vérifications effectuées sur les diplômes des candidats.

C’est pourquoi, une réforme en profondeur des procédures de sélection semble s’imposer afin de restaurer la confiance des citoyens dans les institutions étatiques. A lire aussi : La visite de Paul Kagamé à Conakry illustre un renforcement de la coopération entre la Guinée et la Rwanda.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP