Le Monde

Cissé Ibrahima Bacongo du RHDP appelle à l’unité et au dialogue pour la réconciliation en Côte d’Ivoire

Cissé Ibrahima Bacongo du RHDP partage ses convictions pour un avenir pacifique en Côte d’Ivoire

Dans un contexte politique ivoirien marqué par des tensions et des enjeux de réconciliation, le secrétaire exécutif du RHDP, Cissé Ibrahima Bacongo, livre un discours franc et engagé lors d’une conférence de presse à Abidjan

Dans un discours prononcé lors d’une conférence de presse au siège du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Abidjan-Cocody le 25 avril 2024, le secrétaire exécutif, Cissé Ibrahima Bacongo, a exprimé des vues franches sur la situation politique actuelle de la Côte d’Ivoire.

Cissé Ibrahima Bacongo du RHDP : Un plaidoyer pour l’unité et la réconciliation en Côte d’Ivoire

Cissé Ibrahima Bacongo clarifie la position du RHDP envers le PPA-CI et le PDCI

Premièrement, M. Bacongo n’a pas ménagé ses mots envers l’ancien président Laurent Gbagbo, président du Parti des Peuples Africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI), déclarant que le qualificatif « opposant professionnel » était même trop généreux pour lui. Pour sa part, il a préféré se positionner comme un fidèle allié du président actuel, Alassane Ouattara, le décrivant comme un berger guidant la nation vers des horizons prospères.

Quant aux relations entre le RHDP et le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Bacongo a souligné l’importance du dialogue et de la paix sociale. De ce fait, il a salué le rôle du président Henri Konan Bédié dans la consolidation de la démocratie dans le pays. Ensuite, il a appelé à l’unité entre les deux partis, affirmant qu’ils partageaient une vision commune pour l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Rien ne peut opposer le RHDP au PDCI. Car nous partageons la même philosophie : le dialogue et la paix sociale. Le RHDP et le PDCI sont donc appelés à se retrouver et à poursuivre leur marche vers un destin encore plus lumineux pour la Côte d’Ivoire.

Cissé Ibrahima Bacongo

Que pense le RHDP du retour de Guillaume Soro et de la suppression de la Commune du plateau ?

Bacongo a également encouragé les efforts de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, en exil depuis 2019, pour la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale. C’est pourquoi, il a salué l’appel de Soro Guillaume au président Ouattara comme un premier pas vers la réconciliation, tout en appelant à d’autres initiatives dans ce sens.

A lire aussi : Concours administratifs en Côte d’Ivoire 2024 : opportunités de carrière et nouveautés dans la Fonction Publique.

En ce qui concerne la suppression de la commune du Plateau, Bacongo a clarifié que cette décision ne venait pas du RHDP mais était plutôt une question liée au cadre organique de la décentralisation dans le District Autonome d’Abidjan. Ainsi, il a appelé à une réflexion ouverte et constructive sur cette question, sans préjugés ni soupçons.

Cissé Ibrahima Bacongo appelle à l’unité et au dialogue pour la réconciliation en Côte d’Ivoire

Bacongo a insisté sur l’engagement du RHDP en faveur de la transparence et de la responsabilité politique. En revanche, il rejette les accusations de manipulation politique autour de la question de la commune du Plateau. Mieux, il a appelé à une approche réfléchie et apaisée de cette question, soulignant qu’elle n’était pas à l’ordre du jour des instances du RHDP ni du gouvernement pour le moment.

En somme, le discours de Cissé Ibrahima Bacongo reflète la volonté du RHDP de promouvoir l’unité, le dialogue et la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, dans le but de construire un avenir plus stable et prospère pour tous les citoyens. A lire aussi : Sénégal : la 15e biennale de l’art africain contemporain reportée à novembre.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP