Le Monde

Robert Beugré Mambé souligne les risques de l'Intelligence Artificielle

Intelligence Artificielle: Beugré Mambé met en garde contre les dangers

Dans un discours vibrant lors de la Conférence internationale à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien met en garde contre les dangers de l’IA et appelle à des mesures décisives

Dans un discours prononcé ce mardi 23 avril 2024 à l’Hôtel Novotel d’Abidjan-Plateau, lors de la Conférence internationale organisée par la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA), le Premier Ministre ivoirien, Robert Beugré Mambé, a captivé l’audience en mettant en lumière les menaces potentielles de l’Intelligence Artificielle (IA). Accompagné par des membres clés du gouvernement, dont le ministre d’État en charge de la Défense, Mambé a représenté le Président de la République, Alassane Ouattara, pour transmettre un message d’alerte crucial.

Risques de l'Intelligence Artificielle

Sécurité numérique : Robert Beugré Mambé souligne les risques de l’Intelligence Artificielle

« Nous sommes confrontés à des menaces de plus en plus préoccupantes avec l’utilisation insidieuse de l’Intelligence Artificielle », a souligné le Chef du Gouvernement, soulignant l’impact radical de cette technologie sur la régulation numérique. De ce fait, il a souligné la capacité de l’IA à analyser rapidement et avec précision de vastes quantités de données, en soulignant les défis majeurs qu’elle pose en matière de respect de la vie privée, de sécurité des données et de transparence des processus décisionnels.

A lire aussi : Guillaume Soro face aux défis de son retour en Côte d’Ivoire.

Particulièrement préoccupant est le fait que des centaines de millions d’utilisateurs de réseaux sociaux sur le continent africain, en grande majorité âgés de moins de 35 ans, s’exposent à ces défis croissants. Ainsi, Mambé a exprimé l’espoir que les délibérations de cette conférence aboutissent à des solutions tangibles et bénéfiques pour la région. C’est pourquoi, il a mis l’accent sur la nécessité de rendre les algorithmes transparents, de lutter contre la désinformation, de modérer les contenus et d’améliorer la cybersécurité.

L’appel à une régulation renforcée de l’Intelligence Artificielle lors de la Conférence à Abidjan

La Conférence conjointe du Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM) et le Réseau des instances africaines de régulation de la communication (RIARC) a été l’occasion pour une trentaine de pays, des organisations internationales et des représentants de grandes plateformes numériques telles que Google, Meta et Tik Tok de se réunir.

Placée sous le thème « Réguler les services numériques : Pour un dialogue renforcé entre les régulateurs et les grandes plateformes en ligne sur le continent africain et dans l’espace francophone », cette conférence internationale a offert un cadre propice à la réflexion et à l’action pour répondre aux défis émergents de la régulation numérique dans un monde de plus en plus connecté. A lire aussi : Mali : les partis politiques demandent à la Cour suprême d’annuler leur suspension.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP