Le Monde

Les facteurs responsables de l'accident de la circulation à Bondoukou

Accident de la circulation à Bondoukou: 9 morts et plusieurs blessés

Dans un paysage où les tragédies routières sont malheureusement trop fréquentes, l’accident survenu sur l’axe Bondoukou-Kounfao en Côte d’Ivoire souligne une fois de plus l’urgence d’agir pour prévenir de telles catastrophes

Le samedi 20 avril 2024, une tragédie a frappé la région nord-est de la Côte d’Ivoire, faisant écho à une réalité dévastatrice : un accident de la circulation sur l’axe Bondoukou-Kounfao a coûté la vie à neuf personnes et a laissé de nombreuses autres blessées, selon les rapports de l’Office national de la protection civile (ONPC).

Analyse de l’accident de la circulation mortel sur l’axe Bondoukou-Kounfao en Côte d’Ivoire

Le scénario sinistre s’est déroulé lorsque qu’un minibus de transport en commun, conçu pour accueillir 22 passagers, a dévié de sa trajectoire. Subitement, le véhicule a entraîné une série d’événements tragiques à environ 80 kilomètres de Bondoukou. Immédiatement, les secours, mobilisés en urgence, ont pris en charge les victimes. De leur côté, les pompiers civils du Gontougo se sont déployé pour répondre à cette catastrophe.

A lire aussi : 6e Conseil des ministres du CICC à Accra: avancées et perspectives clés pour le secteur du cajou.

Cet accident, bien que tragique, ne fait que souligner une réalité persistante en Côte d’Ivoire : car les dangers de la route sont souvent attribuables à des facteurs humains. En effet, selon l’Office national de sécurité routière (OSER), le manque de vigilance au volant, l’excès de vitesse et les distractions des piétons demeurent les principaux catalyseurs des accidents de la circulation dans le pays.

Drame routier en Côte d’Ivoire : les leçons à tirer de l’accident sur l’axe Bondoukou-Kounfao

Face à cette réalité alarmante, il devient impératif de prendre des mesures préventives pour éviter de futures tragédies. C’est pourquoi, la sensibilisation sur les comportements responsables sur la route, la mise en œuvre de mesures de sécurité renforcées et l’amélioration des infrastructures routières sont autant de pistes à explorer pour promouvoir une culture de sécurité routière en Côte d’Ivoire.

En conclusion, l’accident de la circulation survenu sur l’axe Bondoukou-Kounfao n’est malheureusement pas un incident isolé, mais plutôt un rappel poignant de la nécessité de redoubler d’efforts pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route en Côte d’Ivoire. Seul un engagement collectif en faveur du respect des règles de sécurité routière peut contribuer à prévenir de telles tragédies à l’avenir. A lire aussi : Le FMI appelle les pays africains à la vigilance sur fond d’améliorations nettes.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP