Le Monde

Inauguration siège Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana

Cacao Côte d’Ivoire-Ghana: Vers une filière plus rentable pour les deux pays

Cette rencontre a souligné l’engagement des deux nations envers une filière cacaoyère plus équitable et durable. L’objectif est clair : améliorer les conditions de vie des producteurs pour garantir une économie cacaoyère durable et prospère

Le jeudi 18 avril 2024 à Accra, les dirigeants de la Côte d’Ivoire et du Ghana se sont réunis dans le cadre du Comité de Pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana. Cette rencontre a été suivie par l’inauguration du siège de cette initiative, en présence du président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, et du Premier ministre ivoirien, Dr Beugré Mambé.

Impact de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana sur les producteurs ivoiriens et ghanéens

Inauguration siège Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’État ivoirien en charge de l’agriculture, a souligné l’importance de cette journée. Ensuite, il a évoqué la décision historique des gouvernements ivoirien et ghanéen de protéger les revenus des agriculteurs face à la volatilité des cours mondiaux du cacao. L’objectif est clair : améliorer les conditions de vie des producteurs pour garantir une économie cacaoyère durable et prospère. Car les défis actuels liés aux prix internationaux du cacao soulignent l’urgence de cette initiative conjointe. A lire aussi : Koné Mamadou : hommage à un pilier de la Justice Ivoirienne.

L’actualité du moment sur la question d’un prix rémunérateur aux producteurs face à la flambée des prix à l’international exprime, une fois encore, toute la pertinence de cette initiative entre nos deux pays.

Le ministre Adjoumani

Engagements pour une filière cacao équitable et durable

De son côté, Dr Beugré Mambé, Premier ministre ivoirien, a exprimé l’espoir que le siège inauguré devienne le centre névralgique de la stratégie et de l’accélération des réformes dans le secteur cacaoyer. Il a également salué la convergence de vues entre les présidents ivoirien et ghanéen pour résoudre de manière durable la question des prix du cacao dans leurs pays respectifs, grâce à cette initiative conjointe.

Ainsi, cette réunion historique témoigne de l’engagement des deux nations envers une filière cacaoyère plus juste et plus durable. Les rencontres régulières entre les acteurs de la filière, initiées par les chefs d’État, visent à dynamiser le secteur en favorisant des approches inclusives bénéfiques à tous, en particulier les producteurs, maillons essentiels de la chaîne de valeur du cacao. A lire aussi : Niger : le fils du président Mahamed Bazoum s’envole pour Dubaî.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP