Le Monde

Le conseil des ministres du 17 avril 2024 de la Côte d'Ivoire

Conseil des ministres du 17 avril 2024: les décisions clés pour l’avenir de la Côte d’Ivoire

Parmi les mesures adoptées, des initiatives clés ont été prises dans les domaines de la justice, des finances et du commerce international.

À Abidjan – Le conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024 a adopté d’importantes décisions pour l’avenir. Réunis au palais de la présidence de la République, sous la direction de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire et chef de l’État, le conseil des ministres a examiné un ordre du jour chargé, comprenant douze mesures générales, parmi lesquelles trois projets de loi d’ordonnance et neuf projets de décret, ainsi que des mesures individuelles et trois communications.

Le conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024 a adopté d’importantes décisions

Détails sur les lois et décrets adoptés lors du conseil des ministres du 17 avril 2024 en Côte d’Ivoire

C’est le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, plus connu sous le nom d’AM’S, qui a livré le compte-rendu succinct mais éloquent de cette réunion capitale.

Entre autres décisions, au titre du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le conseil des ministres a approuvé un projet de loi crucial portant sur la création d’un registre des bénéficiaires effectifs des personnes morales et des constructions juridiques. Ainsi, ce projet répond à l’impératif majeur de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. En établissant un mécanisme minutieux d’identification des partenaires commerciaux et des individus exerçant un contrôle ultime sur les personnes morales. De même, ce projet de loi renforce la transparence et la responsabilité dans le milieu des affaires.

A lire aussi : Forum Parlementaire Mondial: Mme Kandia Camara, la voix ivoirienne pour la gouvernance et l’égalité des genres.

Dans le domaine des Finances et du Budget, le Conseil a pris une série de mesures décisives. Tout d’abord, le Conseil a adopté une ordonnance concernant la nature de 112 recettes perçues par les services administratifs publics en recettes fiscales, accompagnée d’un projet de loi de ratification correspondant. De plus, une autre ordonnance a été approuvée pour mettre en œuvre la troisième phase du démantèlement tarifaire dans le cadre de l’accord de partenariat économique entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne, avec un projet de ratification associé. Ainsi, cette étape marque une progression significative dans le processus de libéralisation des échanges, conformément aux engagements pris par la nation ivoirienne dans le cadre de cet accord.

L’hommage du président Ouattara à Koné Mamadou, président du Conseil supérieur de la magistrature

Par ailleurs, le président de la République a tenu à rendre un vibrant hommage à M. Koné Mamadou, président du Conseil supérieur de la magistrature, récemment disparu. Ses obsèques, qui débutent demain, seront l’occasion de se remémorer son brillant parcours universitaire et sa remarquable carrière administrative, ayant culminé avec sa présidence au sein du Conseil supérieur de la magistrature. Cet hommage souligne l’importance du service public et de l’engagement au service de la justice.

En somme, le Conseil des ministres du 17 avril 2024 marque une étape essentielle dans la marche de la Côte d’Ivoire vers un avenir plus juste, transparent et prospère. Rendez-vous est pris pour le prochain conseil des ministres, le 8 mai 2024, où de nouvelles décisions cruciales seront prises pour le bien-être de tous les citoyens ivoiriens. A lire aussi : Tchad : le Premier ministre Succès Masra fait une demande aux électeurs.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP