Le Monde

Transformation du riz en Côte d’Ivoire en 2024

Transformation du riz en Côte d’Ivoire: le ministre Adjoumani lance une initiative pour renforcer l’autonomie alimentaire 

Cette stratégie marque une étape décisive dans la quête de la Côte d’Ivoire pour réduire sa dépendance extérieure et dynamiser la production de riz sur le territoire national.

À Abidjan, le 16 avril 2024, le ministre d’État, Kobenan Kouassi Adjoumani, en charge de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, a présidé la cérémonie officielle de remise des contrats de mise en exploitation de dix unités de transformation de riz paddy en Côte d’Ivoire. Ces installations, d’une capacité de 5 tonnes/heure chacune, représentent une avancée majeure dans le secteur agricole ivoirien. Elles marquent aussi une étape importante pour l’autonomie alimentaire du pays.

Le ministre Adjoumani lance les contrats de la transformation du riz en Côte d’Ivoire en 2024

Nouveaux contrats pour la transformation du riz en Côte d’Ivoire

Dans un paysage mondial où les fluctuations des prix du riz sur les marchés internationaux et la diminution de la production globale pèsent lourdement, la Côte d’Ivoire se positionne résolument en faveur de l’autosuffisance. Ainsi, cette stratégie proactive se traduit par des réformes visant à réduire la dépendance du pays vis-à-vis des importations.

A lire aussi : Apéro Tourisme 225: Le rendez-vous incontournable pour découvrir les trésors ivoiriens !

Pour atteindre ses objectifs ambitieux en matière de production de riz blanchi, la Côte d’Ivoire a suscité l’intérêt de dix opérateurs économiques. A leur tour, ces derniers ont exprimé leur volonté de contribuer activement au développement de la filière rizicole. En clair, cette initiative, inscrite dans le cadre d’une politique plus vaste visant à renforcer le tissu industriel, prévoit l’acquisition de 30 unités de transformation supplémentaires. De ce fait, ces installations permettront une capacité annuelle de production de 750 000 tonnes de riz blanchi.

Comment la Côte d’Ivoire stimule-t-elle la production locale de riz ?

Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture a souligné que la signature de ces contrats illustre l’engagement ferme du gouvernement en faveur du développement et de la résilience de la riziculture ivoirienne. En outre, cette démarche vise à renforcer les capacités opérationnelles des exploitants agricoles, garantissant ainsi la disponibilité de stocks suffisants de riz sur le marché intérieur.

C’est pourquoi, je veillerai personnellement à ce que ces unités soient exploitées conformément aux termes du contrat qui vous lie à l’État.

Le ministre d’Etat Adjoumani

En résumé, cette initiative gouvernementale de transformation du riz en Côte d’Ivoire marque un tournant décisif dans le secteur agricole ivoirien. De même, en renforçant la capacité de transformation du riz paddy, la Côte d’Ivoire se positionne comme un acteur majeur dans la sécurisation de sa propre alimentation, tout en stimulant l’économie nationale. A lire aussi : Libye : l’émissaire de l’ONU Abdoulaye Bathily démissionne.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP