Le Monde

"Fédération AKIKIDIE : un exemple de coopération pour la sécurité alimentaire

Fédération AKIKIDIE: les femmes du Gontougo s’engagent pour la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire

Dans les terres fertiles de Gouméré, un mouvement inspirant prend racine. Sous le nom d’AKIKIDIE, des centaines de femmes se réunissent pour façonner l’avenir de l’agriculture ivoirienne.

Dans un événement marquant à Gouméré, le 12 avril 2024, la Fédération des coopératives productrices de vivriers AKIKIDIE a rassemblé plus de 200 femmes membres pour discuter des défis prépondérants qui se dressent devant elles. Au cœur des débats : assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la vie chère, un enjeu majeur non seulement pour la région du Gontougo, mais aussi pour toute la Côte d’Ivoire.

AKIKIDIE : une initiative locale

Comment la fédération AKIKIDIE combat la vie chère à travers l’agriculture

Mme Deki Krotoum, présidente de la fédération AKIKIDIE, a salué le soutien inestimable du ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani. Ce soutien a permis à la fédération de poser des bases solides pour ses activités dans la région, où elle compte désormais 68 coopératives et 7252 membres déterminés.

A lire aussi : Kouassi Kra Paulin: Député engagé pour la jeunesse et la culture à Sorobango et Tagadi.

Le sous-préfet de Gouméré, Abou Bedi Michel, a exprimé sa gratitude envers les acteurs clés, notamment M. Ouattara Bourahima Disco, représentant du ministre Adjoumani, et Nguettia Yao Kouman, 2e Vice-président du conseil régional du Gontougo et initiateur d’AKIKIDIE. Il a souligné l’importance de l’action concrète sur le terrain pour répondre aux besoins du monde agricole, saluant ainsi l’initiative de la fédération comme une réponse tangible à la lutte contre la vie chère.

Un partenariat efficace entre le gouvernement et les coopératives agricoles

En effet, la distribution récente de fertilisants et de semences par le ministre Adjoumani dans la région du Gontougo témoigne de l’engagement gouvernemental envers l’amélioration des conditions agricoles. Cette action concorde avec la vision partagée par les participants de l’assemblée générale, qui aspirent à une Côte d’Ivoire où la sécurité alimentaire est une réalité pour tous, en particulier pour les habitants du Gontougo.

La vision de la fédération AKIKIDIE pour un avenir durable dans le Gontougo

Ouattara Bourahima Disco a appelé à l’unité des femmes autour du ministre Adjoumani, soulignant l’importance de la collaboration pour atteindre des objectifs communs. De même, Nguettia Yao Kouman a mis en lumière la vision de la fédération AKIKIDIE : garantir la sécurité alimentaire dans le Gontougo tout en autonomisant les femmes. Son geste de générosité en offrant un terrain pour la construction du siège de la fédération témoigne de l’engagement des acteurs locaux envers cette cause.

Ainsi, l’assemblée générale d’AKIKIDIE illustre un effort collectif et déterminé pour relever les défis socio-économiques liés à l’agriculture en Côte d’Ivoire. C’est par la collaboration et l’action sur le terrain que ces femmes et leurs partenaires locaux et nationaux aspirent à transformer les aspirations en réalités tangibles pour leurs communautés. A lire aussi : Congo-B : l’opposition rejette en partie les résultats du recensement de la population.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP