Le Monde

Kroubi à Bondoukou: l'appui enthousiaste du ministre d'État Adjoumani aux Femmes

Kroubi à Bondoukou: le soutien sans faille du ministre Adjoumani

Le ministre d’État, Kobenan Kouassi Adjoumani, a apporté son soutien indéfectible aux femmes de Donzosso et d’Imamso lors des festivités du Kroubi à Bondoukou.

L’aube du dimanche 7 avril 2024 a été témoin d’un événement remarquable, où tambours et fanfares résonnaient non seulement pour célébrer le Kroubi à Bondoukou, mais aussi pour saluer un geste de soutien sans précédent. En effet, les femmes de Donzosso et d’Imamso, quartiers emblématiques de la cité des mille mosquées ont été honorées par l’appui et l’engagement du ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Plongée dans l'Héritage Vibrant du Kroubi à Bondoukou

Un soutien précieux au Kroubi à Bondoukou

C’est le 5e Vice-président du Conseil régional, Hamadou Ouattara, qui a procédé, ce dimanche à l’esplanade d’Imamso, à la remise officielle d’une forte enveloppe aux femmes offerte par le ministre d’Etat Adjoumani. L’émissaire, Hamadou Ouattara, était accompagné du député suppléant, Ouattara Souadikou, de la présidente régionale des femmes RHDP du Gontougo, Sarratiki Gbané, de Mme Ouattara Assana et de M. Kouadio Koffi Mouroufié.

Cet appui significatif, orchestré avec ferveur a témoigné de l’importance accordée aux traditions séculaires par l’Éléphant du Zanzan dans la région du Gontougo chargée d’histoire.

A lire aussi : Nuit du Destin à Bondoukou: le ministre Adjoumani et Assana Ouattara offrent 500 repas aux détenus et aux musulmans.

En effet, à Bondoukou, une ville empreinte de traditions profondément enracinées, les festivités du Kroubi illuminent chaque année la fin du mois de Ramadan. Cette danse ancestrale, transmise de génération en génération, incarne l’esprit de communauté et de célébration qui anime les quartiers. Mais au-delà des tambours et des costumes chatoyants, le Kroubi à Bondoukou raconte une histoire captivante, mêlant héritage culturel, retrouvailles et aspirations futures.

Renforcement Communautaire et Héritage Culturel à Bondoukou

Le Kroubi à Bondoukou : Une Tradition Resplendissante

Originaire de Kong et du pays Djimini, le Kroubi est bien plus qu’une simple danse. C’est un héritage vivant, préservé avec ferveur par les femmes de Bondoukou. Chaque année, à l’approche du Ramadan, les rues résonnent aux rythmes envoûtants des tambours et des chants, tandis que les danseuses, parées de pagne traditionnel et de bijoux étincelants, captivent les spectateurs par leur grâce et leur énergie. Sous les étoiles ou le soleil, entre les perches installées avec soin, se déploie un spectacle vibrant, unissant passé et présent dans une célébration envoûtante.

Les retrouvailles au Kroubi à Bondoukou

Au-delà de sa signification culturelle, le Kroubi est également un moment de retrouvailles et d’espoirs. Les jeunes filles venues des grandes métropoles, parées de leurs plus beaux atours, espèrent rencontrer l’amour dans l’atmosphère enivrante de la fête. C’est un mélange vibrant de tradition et de modernité, où les rêves s’entremêlent avec les pas de danse sous les étoiles ou en plein jour.

Les Racines Profondes du Kroubi

L’histoire du Kroubi est aussi celle de Bondoukou elle-même. Introduit il y a des siècles par les femmes musulmanes désireuses de briser la solitude de la nuit du destin, cette danse est devenue un pilier de la communauté. Depuis le quartier Donzosso jusqu’aux rues animées d’Imamso, le Kroubi symbolise la résilience et la créativité du peuple de Bondoukou.

Kroubi à Bondoukou 2024

Défis et espoirs pour l’avenir

Malgré sa popularité croissante, le Kroubi fait face à des défis pour son avenir. Sous la pression des autorités religieuses, sa célébration pendant le Ramadan est remise en question. Cependant, les femmes de Bondoukou restent déterminées à préserver cet héritage précieux, impliquant chaque année de nouvelles générations dans l’organisation pour assurer sa pérennité.

En somme, le Kroubi transcende les frontières du temps et de l’espace, unissant les habitants de Bondoukou dans une célébration vibrante de leur héritage culturel. Dans chaque battement de tambour et chaque pas de danse, résonne l’âme de cette ville aux mille mosquées, témoignant de la richesse et de la diversité de la culture ivoirienne. A lire aussi : Zambie : la faim touche plus d’un million d’enfant, selon une ONG.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP