Le Monde

500 repas offerts aux fidèles musulmans et détenus lors de la nuit du destin 2024 à Bondoukou

Nuit du Destin à Bondoukou: le ministre Adjoumani et Assana Ouattara offrent 500 repas aux détenus et aux musulmans

Un témoignage poignant de solidarité qui réchauffe les cœurs dans les ténèbres de la nuit et les détenus, illuminant ainsi une communauté tout entière de lumière et d’espoir.

Dans les lueurs de la nuit du destin, une éclatante démonstration de solidarité a embrasé la grande mosquée de Kamagaya ainsi que la Maison d’arrêt et de correction de Bondoukou. En clair, le vendredi 5 avril 2024 restera gravé dans les mémoires alors que la conseillère économique, sociale et environnementale du Conseil régional du Gontougo, Assana Ouattara, a orchestré un geste altruiste, offrant 500 délicieux repas aux fidèles musulmans et aux détenus.

Le ministre Adjoumani et Assana Ouattara : partenaires de générosité pour la nuit du destin à Bondoukou

En effet, cet acte de bienveillance, ancré dans la tradition généreuse de la donatrice, a été rendu possible grâce au parrainage du ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani. Ensemble, ils ont éclairé l’après-midi du vendredi et la nuit sacrée de générosité et de compassion.

A lire aussi : La MUDEB apporte son soutien pour les derniers jours du Ramadan à Bondoukou.

Loin d’être simplement un geste de charité, cette initiative symbolise l’esprit de solidarité qui unit une communauté. Car à travers chaque plat partagé, un message de soutien et d’unité résonne, illuminant les cœurs dans ces moments sacrés.

500 repas offerts aux fidèles musulmans et aux détenus

Les témoignages de reconnaissance des bénéficiaires reflètent l’impact profond de cet acte de générosité. De ce fait, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et Assana Ouattara ont touché les âmes et apporté un rayon de lumière dans la vie de ceux qui en ont le plus besoin.

Alors que les étoiles scintillaient dans la nuit du Destin à Bondoukou, la solidarité brillait de mille feux, offrant un rappel poignant de la puissance de l’unité et de l’empathie. En ces temps où les défis peuvent sembler insurmontables, des gestes comme celui-ci réaffirment que l’espoir et la compassion demeurent toujours, guidant notre chemin vers un avenir plus lumineux pour tous. A lire aussi : La France et le Maroc réchauffent leur diplomatie sur fond de partenariat économique.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP