Le Monde

Côte d'Ivoire : Hausse record du prix du cacao

Prix du cacao : La Côte d’Ivoire fixe un nouveau standard de rémunération des producteurs

Cette décision marque un tournant majeur dans la politique de rémunération des producteurs et ouvre la voie à un avenir prometteur pour le secteur cacaoyer ivoirien.

Le 2 avril 2024, le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a annoncé une augmentation significative du prix du cacao, passant de 1000 francs à 1500 francs CFA par kilogramme. Ainsi, la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, débute donc la campagne intermédiaire du cacao avec une décision sans précédent. Cette hausse spectaculaire, motivée par les résultats des ventes par anticipation, marque un tournant majeur dans l’évolution des prix du cacao en Côte d’Ivoire.

La Côte d'Ivoire fixe un nouveau standard de rémunération du cacao aux producteurs

Une hausse sans précédent du prix du cacao

En réalité, la justification derrière cette hausse historique réside dans les performances remarquables des ventes par anticipation pour la récolte à venir. Avec un prix CAF moyen de 2 326 francs CFA le kilogramme, le gouvernement ivoirien a décidé de répercuter cette réussite sur les producteurs en fixant le prix à 1500 francs CFA, représentant 64% du prix CAF de réalisation. Par conséquent, cette initiative, saluée comme une première dans l’histoire de la filière cacao en Côte d’Ivoire, démontre l’engagement du pays à valoriser ses producteurs et à assurer leur prospérité économique.

A lire aussi : Lundi de Pâques à Darikoussou : célébration avec le Sénateur et 1er Vice-président du Conseil Régional, Kossonou Ignace.

Une promesse d’avenir

La déclaration du ministre Adjoumani intervient dans un contexte où les prix du cacao ont connu une augmentation exponentielle au cours de l’année précédente. De ce fait, cette tendance à la hausse sur le marché international offre des perspectives optimistes pour l’avenir de l’industrie cacaoyère ivoirienne. En promettant une éventuelle augmentation des prix si cette dynamique se maintient, le ministre adresse un message d’encouragement et d’espoir aux producteurs ivoiriens. De même, cette démarche proactive s’inscrit dans la continuité de la politique du gouvernement visant à garantir une juste rémunération pour les producteurs de cacao.

Hausse record du prix du cacao : quels changements pour les producteurs ?

Par ailleurs, depuis la création du Conseil du Café-Cacao en 2011, la Côte d’Ivoire a adopté une approche novatrice pour stabiliser les prix du cacao et garantir des revenus durables aux producteurs. C’est pourquoi, en exploitant un système basé sur la vente par anticipation, le pays a su tirer parti des fluctuations du marché pour maximiser les bénéfices des producteurs. Cette stratégie, axée sur la prévision et la réactivité, témoigne de l’adaptabilité et de la vision à long terme du secteur cacaoyer ivoirien.

Quelles implications pour l’économie ivoirienne ?

La hausse historique du prix du cacao en Côte d’Ivoire marque une étape significative dans l’évolution de l’industrie cacaoyère du pays. En valorisant ses producteurs et en anticipant les tendances du marché mondial, la Côte d’Ivoire se positionne comme un acteur clé dans la redéfinition des normes de rémunération dans le secteur du cacao. Ainsi, cette décision audacieuse ouvre la voie à un avenir prometteur pour les producteurs ivoiriens et souligne l’engagement du pays envers une croissance économique inclusive et durable. A lire aussi : Sénégal : Bassirou Diomaye Faye nomme Ousmane Sonko Premier ministre.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP