Le Monde

Tensions au RHDP de Doropo

Tensions au RHDP de Doropo : Opposition unie contre Noufé Sansan et appui à Abdoulaye Lamine Dembélé

Les membres du parti ont exprimé leur désaccord massif face aux récentes décisions du député Noufé Sansan, ex-secrétaire départemental du RHDP de Doropo.

Dans la petite ville de Doropo, un vent de révolte et de tension souffle au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Ce vendredi 29 mars 2024 restera gravé dans l’histoire locale comme le jour où les membres des instances du RHDP se sont rassemblés non pas pour célébrer, mais pour exprimer leur désaccord profond et leur opposition ferme aux récentes décisions prises par le député Noufé Sansan, ex-secrétaire départemental du RHDP de Doropo. des tensions internes au RHDP Doropo

Tensions au RHDP de Doropo :  Les militants s'opposent à Noufé Sansan suspendu

Les causes des tensions internes au RHDP Doropo

Les agissements du secrétaire départemental du RHDP, Noufé Sansan malgré sa suspension pour indiscipline par la direction du parti a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les secrétaires de sections, les présidents de comités de base et les militants et militantes du RHDP se sont unis dans une demande sans équivoque : la destitution immédiate et définitive de Noufé Sansan, ainsi que le rejet catégorique de toute tentative visant à limoger le secrétaire RHDP de la Zone 1 de Doropo, Abdoulaye Lamine Dembélé, et son adjoint.

A lire aussi : Déguerpissement à Yopougon GESCO : Un nouveau départ avec l’aide au recasement pour les ménages impactés.

Jean Ouattara, 2e maire adjoint de Doropo, a pris la parole au nom du maire pour exprimer un soutien sans faille à la décision du RHDP à Doropo de rétablir l’ordre face aux agissements de Noufé Sansan. Il a souligné les multiples raisons justifiant cette position, notamment le non-respect des décisions du parti et les actions menées en son nom qui ont sapé la cohésion interne.

Réaction des jeunes et des femmes militants du RHDP de Doropo

Diabagaté Abdoulaye, président de la Jeunesse RHDP de Doropo, a martelé l’opposition de toute la jeunesse locale aux manœuvres de division de Noufé Sansan. Il a déclaré que les militants ne le reconnaissaient plus comme un représentant valable du RHDP et l’attendaient de pied ferme aux prochaines élections législatives.

Kambiré Ohô Nicole, présidente des femmes RHDP de Doropo, a ajouté sa voix à ce concert de désapprobation, rejetant fermement les décisions prises par Noufé Sansan et appelant à l’unité pour contrer toute tentative de division.

Moustapha Camara, un militant de longue date du RHDP, a déclaré son refus catégorique de suivre Noufé Sansan, soulignant son engagement de longue date envers le parti et son rejet des agissements qui minent ses principes fondamentaux.

Tensions au RHDP de Doropo : quelles perspectives pour les élections de 2025

Enfin, des figures éminentes telles que Coulibaly Yaya et le délégué sous-préfectoral RHDP, Palé Oparé, ont rejeté avec vigueur les actions de Noufé Sansan, apportant leur soutien indéfectible au secrétaire RHDP de la Zone 1 de Doropo.

À Doropo, une nouvelle page se tourne dans l’histoire politique locale. Les membres du RHDP ont fait entendre leur voix avec force, rejetant toute tentative de division et affirmant leur engagement envers les valeurs et les principes du parti. La solidarité et l’unité sont désormais au cœur de leur action, prêtes à défendre leur vision politique avec détermination et résolution. A lire aussi : Mali : Human Rights Watch dénonce les “atrocités” de l’armée et de Wagner.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP