Le Monde

Mobilisation contre le braconnage et la déforestation dans les environs du Parc national de la Comoé

Parc national de la Comoé : Abdoulaye Lamine Dembélé et SIFOKA unis contre le braconnage et la déforestation

Sensibilisation à la protection de l’environnement dans les zones riveraines du Parc national de la Comoé

Niamoué, Doropo – Le cadre éminent de Doropo, Abdoulaye Lamine Dembélé a participé le samedi 16 mars 2024 à une campagne de sensibilisation contre le braconnage, les feux de brousse et l’orpaillage clandestin dans les localités proches du Parc national de la Comoé. En effet, cette initiative, lancée par l’ONG SIFOKA, vise à protéger les zones avoisinantes du Parc, un patrimoine national d’une importance capitale. La manifestation a été honorée de la présence du sous-préfet de la localité.

Abdoulaye Lamine Dembélé, cadre influent de Doropo et directeur administratif et financier au ministère du commerce et de l’industrie

Sensibilisation contre le braconnage et la déforestation au Parc national de la Comoé

D’abord, Abdoulaye Lamine Dembélé, parrain de la cérémonie, a souligné l’importance de sensibiliser les communautés locales sur les dangers de ces activités illicites. C’est pourquoi, « Nous devons protéger le Parc national de la Comoé, un trésor national », a-t-il déclaré. Il a également abordé les préoccupations locales, notamment la pénurie d’eau dans le village de Niamoué, s’engageant à fournir des forages d’eau en collaboration avec le sous-préfet.

A lire aussi : Le Sénateur Touré Bourama offre un soutien essentiel à la communauté musulmane de Bondoukou.

Dans le cadre de ses actions sociales, Dembélé a généreusement fait don d’équipements informatiques à la sous-préfecture et à la direction départementale des Eaux et Forêts, dans le but d’améliorer les services publics. Il a également fourni des fournitures de bureau au cantonnement des Eaux et Forêts. « Nous devons soutenir ces structures de l’État pour offrir un meilleur service à la population », a-t-il ajouté, exhortant la communauté à protéger le Parc national de la Comoé.

Don d'équipements informatiques à Niamoué, Doropo

Protection de la biodiversité en Côte d’Ivoire

Lanta Timothée, président de l’ONG SIFOKA, a souligné l’importance de sensibiliser la population sur les enjeux environnementaux. « La déforestation menace nos ressources naturelles », a-t-il averti. En outre, l’ONG a mobilisé les villages de la sous-préfecture de Niamoué pour participer à cette campagne de sensibilisation, en impliquant les agents des Eaux et Forêts ainsi que les pompiers civils.

Le capitaine Koffi Romoé, chef de cantonnement des Eaux et Forêts de Doropo, a ajouté que leur présence à Niamoué s’inscrit dans le cadre du développement forestier en Côte d’Ivoire. « Nous partageons des solutions pour protéger notre forêt », a-t-il déclaré, soulignant l’importance de préserver cet écosystème vital.

Cette initiative souligne l’engagement communautaire en faveur de la préservation de l’environnement et de la biodiversité dans les régions riveraines du Parc national de la Comoé. A lire aussi : Gabon : le PDG, l’ancien parti au pouvoir, fait son examen de conscience.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP