Le Monde

Laurent Gbagbo le pari politique du PPA-CI pour 2025

Laurent Gbagbo, le pari politique du PPA-CI pour 2025

Malgré son inéligibilité actuelle, le PPA-CI mise sur la capacité de Laurent Gbagbo à conclure « une symphonie inachevée » et à remporter la bataille politique.

Samedi 9 mars 2024, le comité central du Parti des Peuples africains (PPA-CI) a jeté un coup de dés en désignant Laurent Gbagbo, son leader et ancien chef de l’État, comme le porteur officiel de ses couleurs à l’élection présidentielle de 2025 en Côte d’Ivoire. Un choix audacieux, considérant que Gbagbo est actuellement inéligible, mais le PPA-CI voit en lui l’architecte capable de conclure « une symphonie inachevée ».

Désignation de Gbagbo par le PPA-CI

Laurent Gbagbo, l’homme du PPA-CI pour une nouvelle ère politique

Jean-Gervais Tchéidé, secrétaire général du parti, justifie cette décision en dénonçant l’inéligibilité actuelle de Gbagbo, conséquence d’une condamnation en 2018, suivie d’une grâce présidentielle en 2022 sans amnistie. Tchéidé qualifie cette inéligibilité de « décision politique » et envisage une prochaine convention pour officialiser ce choix.

A lire aussi : Horoscope de la semaine du 11 au 17 mars 2024.

Pour le PPA-CI, la candidature de Gbagbo n’est pas entravée par son absence sur la liste électorale, étant donné que sa condamnation pour le braquage de la BCEAO est perçue comme une manœuvre politique. Tchéidé souligne que l’âge de Gbagbo, 79 ans en 2025, ne pose pas de problème, comparant avec pragmatisme à la situation d’un président en exercice de plus de 80 ans.

Pourquoi le PPA-CI mise sur Laurent Gbagbo malgré son inéligibilité ?

Jean-Gervais Tchéidé affirme que Gbagbo est le candidat naturel et légitime, choisi pour remporter l’élection présidentielle et poursuivre le programme interrompu en 2002 par la rébellion. Selon le politologue Sylvain N’Guessan, Gbagbo est le seul capable de défier des candidats tels qu’Alassane Ouattara et Tidjane Thiam, qualifiés de « dinosaures ». N’Guessan ajoute que la continuité du programme initialement prévu par Gbagbo justifie son choix en dépit des critiques.

À plus d’un an du scrutin, Gbagbo devient le premier à officialiser sa volonté de briguer la présidence, alors que ni Tidjane Thiam, président du PDCI, ni le chef de l’État Alassane Ouattara n’ont encore fait part de leurs intentions. Le PPA-CI mise donc sur Gbagbo, considéré comme le meilleur candidat pour l’emporter en 2025. A lire aussi ; Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo inéligible, mais seul capable de mener le combat politique ?

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP