Contact

+(225) 07 09 11 7104

Siège

Abidjan (RCI)

Prix de noix de cajou 2024 en Côte d'Ivoire

Prix de noix de cajou 2024 : La FEPROCANECI exprime son mécontentement

Des producteurs de noix de cajou du Gontougo expriment leur frustration face à la fixation récente du prix du kilogramme de noix de cajou établi à 275 francs CFA.

Bondoukou, le 7 mars 2024 – Lors d’une conférence de presse animée ce jeudi à la salle BOTOGONI, le président de la Fédération des producteurs de noix de cajou du Nord-Est de la Côte d’Ivoire (FEPROCANECI), Samigno Kobenan Badou Mathieu, a vivement critiqué la récente fixation du prix du kilogramme de cajou à 275 francs CFA par le gouvernement ivoirien.

Impact du prix de la noix de cajou sur les producteurs ivoiriens

Samigno Kobenan Badou Mathieu critique la fixation du prix de noix de cajou

« Les acteurs qui contribuent au développement de la Côte d’Ivoire sont les plus malheureux », a déclaré M. Mathieu, soulignant les difficultés rencontrées par les producteurs de noix de cajou dans la région du Gontougo.

Nous rêvions d’un prix rémunérateur pour le kilogramme de noix de cajou, la seule culture de rente de toute la population dans notre région. Malheureusement, la fixation du prix à l’ouverture de la campagne 2024 ne tient pas compte des réalités du monde rural.

Samigno Kobenan Badou Mathieu

Lire aussi : Bibliobox : Lancement d’un projet innovant pour l’éducation des jeunes en Côte d’Ivoire

Dès l’annonce du prix officiel de 275 francs CFA par kilogramme de noix de cajou, les producteurs ont été profondément déçus. « En réalité, ce prix n’est pas rémunérateur pour nous. Car il ne permet pas d’amortir nos charges, notamment l’entretien des plantations et la prise en soin des vergers, nécessitant d’importants moyens financiers », a expliqué M. Mathieu. « À ce tarif, comment pouvons-nous espérer rembourser nos dettes et assurer un avenir éducatif et professionnel décent pour nos enfants ? »

60% du prix CAF : Les attentes des producteurs de noix de cajou non satisfaites

Cependant, les producteurs expriment leur confiance envers le président de la République, Alassane Ouattara, « qui a promis d’acheter les produits agricoles à 60% du prix CAF. En conséquence, nous appelons à une révision du prix du kilogramme de la noix de cajou, suggérant un montant de 360 francs CFA au lieu des 275 actuels ».

C’est pourquoi, « nous refusons catégoriquement ce prix de 275 francs par kilogramme de noix de cajou. Nous refusons également le traitement réservé aux producteurs. Nous demandons instamment au gouvernement de faire des efforts supplémentaires pour garantir une rémunération équitable et reconnaître la contribution significative des producteurs au développement économique du pays », a conclu M. Mathieu.

Encadré : En fait, la situation est plutôt calme. Certes, le prix d’achat minimal de la noix de cajou pour la campagne 2024 en Côte d’Ivoire est de 275 francs CFA par kilogramme. Mais, il est possible de rémunérer les producteurs au-dessus de ce tarif. En témoigne la situation actuelle à Bondoukou, où le prix du kilogramme du produit se discute actuellement autour de 340 francs. A lire aussi ; Burkina : la justice ordonne la remise en liberté de l’avocat Guy-Hervé Kam.

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    IVOIRE24H.COM

    Nous creusons toujours plus

    Notre équipe de journalistes talentueux et expérimentés est engagée dans la couverture des événements majeurs qui se déroulent en Côte d’Ivoire, ainsi que dans l’analyse approfondie des sujets d’intérêt national et international.

    Ivoire24H est un journal indépendant d’informations générales basé en Côte d’Ivoire.  

    IVOIRE24H

    A PROPOS

    Informations générales

    Politique

    Economie - Société

    Culture - Sports

    Horoscope

    Suivez-nous

    © 2024 IVOIRE24H