Le Monde

Programme de production alimentaire d'urgence (2PAU-CI)

2PAU-CI à Gagnoa: Le ministre Adjoumani soutient les riziculteurs avec 1 470 tonnes d’engrais

Un vent de prospérité agricole souffle sur la région du Gôh en Côte d’Ivoire, alors que le ministre d’État, Kobenan Kouassi Adjoumani, donne le coup d’envoi du Programme de production alimentaire d’urgence (2PAU-CI)

Un geste généreux et significatif a marqué le lancement du Programme de production alimentaire d’urgence en Côte d’Ivoire (2PAU-CI) à Gagnoa. Une journée mémorable où le ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a insufflé, vendredi 16 février 2024, une énergie nouvelle à l’horizon agricole de la région du Gôh.

Initiative agricole en Côte d'Ivoire

2PAU-CI : Kobenan Kouassi Adjoumani s’engage pour une production agricole accrue

Au cœur de cette initiative, 3 524 riziculteurs de la région ont été les heureux bénéficiaires de 1 470 tonnes d’engrais et 160 tonnes de semences, un don qui promet de transformer 4 899 hectares en une mosaïque fertile de rizières. Kobenan Kouassi Adjoumani s’est adressé directement aux parents de la région du Gôh, partageant la bonne nouvelle et soulignant l’importance de cette opération.

Chers parents de la région du Gôh, vous concernant, ce sont 3 524 riziculteurs de votre région qui seront bénéficiaires de 1 470 tonnes d’engrais et 160 tonnes de semences. Ces producteurs de riz devraient semer sur une superficie de 4 899 hectares

le ministre d’État Adjoumani

Distribution massive d’engrais et de semences à Gagnoa

Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, cette distribution massive d’intrants agricoles n’est pas simplement un acte altruiste, mais une réponse audacieuse aux besoins alimentaires pressants et une stratégie pour atténuer la cherté de la vie en Côte d’Ivoire. Il voit dans cette initiative un élan catalyseur du développement des productions durables, en particulier celles liées au riz, élément clé de la sécurité alimentaire du pays.

A lire aussi : Crise politique au Sénégal : Le Conseil constitutionnel juge le report présidentiel contraire à la Constitution.

Le ministre d’État a souligné que le projet 2PAU-CI a pour objectif de fournir des intrants de qualité aux producteurs, avec un engagement à distribuer 3 894 tonnes de semences hybrides de maïs, 3 894 tonnes de semences de riz, et à mettre en place 73 000 hectares de manioc à partir de boutures à haut rendement. En parallèle, d’énormes quantités d’engrais, soit 61 930 tonnes d’engrais NPK et 39 353 tonnes d’urée, seront mises à disposition des exploitants agricoles.

Adjoumani vise à assurer la souveraineté alimentaire en Côte d’Ivoire avec le 2PAU-CI

L’ambition ne s’arrête pas là, selon Kobenan Kouassi Adjoumani, qui prévoit une augmentation significative de la production de maïs, de riz et de manioc. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, avec une production attendue de 2 000 000 de tonnes de manioc, 546 987 tonnes de maïs et 796 323 tonnes de riz.

Toutes ces mesures concrètes, a-t-il assuré, visent à contrecarrer les pénuries sur les marchés et à assurer la disponibilité constante de produits vivriers. « Comme vous le constatez, le gouvernement fait tout pour maintenir le cap de la souveraineté alimentaire », a-t-il conclu, soulignant l’engagement ferme envers la sécurité alimentaire et la prospérité agricole en Côte d’Ivoire. A lire aussi : Sénégal: le président Macky Sall s’engage à organiser la présidentielle «dans les meilleurs délais».

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP