Le Monde

Succès collectif et évolution des systèmes de jeu : le bilan de la CAN 2024 TotalEnergies

CAN 2024 : Joseph Antoine Bell salue l’arbitrage et met en garde contre les critiques injustifiées

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024 TotalEnergies Côte d’Ivoire s’est distinguée par un arbitrage exceptionnel, selon les révélations de Raul Chipenda, directeur du développement technique de la Confédération africaine de football (CAF)

Lors de la récente discussion technique et tactique sur la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024 TotalEnergies Côte d’Ivoire, Raul Chipenda, directeur du développement technique de la Confédération africaine de football (CAF), a mis en lumière le niveau élevé de l’arbitrage au sein de la compétition.

Décryptage de l’arbitrage de pointe à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024

Chipenda a souligné que la CAN 2024 est la meilleure organisée jusqu’à présent. Ensuite, il a affirmé que des conditions idéales ont été mises en place pour permettre aux arbitres de travailler dans un environnement serein. Mieux, il a expliqué que les arbitres sont maintenus dans une bulle isolée, sans aucun contact avec l’extérieur en dehors des matchs. Ainsi, leur lieu de résidence est gardé secret, garantissant ainsi leur concentration et leur impartialité.

A lire aussi : Zebizekou : Le directeur d’une l’école primaire publique retrouvé mort dans un puits.

Joseph Antoine Bell, ancien gardien de but des Lions indomptables du Cameroun, a renforcé cette idée. De même, le camerounais souligne que ce sont souvent les perdants qui critiquent l’arbitrage. C’est pourquoi, il a appelé les médias à exercer une grande prudence dans la transmission de ces informations, mettant en garde contre les accusations infondées.

Tour d’horizon des progrès tactiques et des performances des équipes

Les experts s’accordent à dire que les équipes ont sérieusement préparé cette 34e édition de la CAN de façon exceptionnelle. Au terme des quarts de finale, on enregistre 143 buts. Ce chiffre surpasse largement ceux des deux éditions précédentes en Égypte et au Cameroun.

Pour sa part, Touré Clémentine, instructrice Fifa de nationalité ivoirienne, qui a participé au panel, a souligné les progrès notables dans le jeu au cours de cette compétition. De ce fait, elle a observé une amélioration des systèmes de jeu. Selon elle, les équipes ont réduit les espaces entre les lignes, que ce soit dans un système 4-4-2, 4-3-3 ou 5-4-1. De plus, elle a mis en avant la diversification des buteurs. « chaque joueur a désormais sa part dans la contribution aux scores. Ce qui ajoute une nouvelle dimension captivante à la beauté de la CAN » a-t-elle ajouté. A lire aussi : Mali : les difficultés des habitants de Ménaka sous blocus.

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP