Le Monde

Tidjane Thiam redessine l'avenir du PDCI

Tidjane Thiam redessine l’avenir du PDCI : restructuration du parti et cap sur la Présidentielle 2025

Tidjane Thiam insuffle une nouvelle dynamique, marquée par la mise en place d’une équipe de transition et des priorités claires. Des défis cruciaux émaillent ce nouveau chapitre, où le PDCI aspire à devenir une alternative politique de poids.

Un mois après l’élection de Tidjane Thiam à la présidence du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’opposition se réorganise progressivement. Une équipe de transition assure la gestion quotidienne du parti. La première priorité de celle-ci est l’organisation des funérailles d’Henri Konan Bédié, décédé le 1er août 2023.

Tidjane Thiam et les nouvelles orientations du PDCI

Aucune date officielle n’a encore été fixée pour les obsèques. Cependant, la coordination entre le parti, la famille du défunt et les autorités ivoiriennes s’avère nécessaire en raison de l’ampleur de l’événement.

La seconde priorité du nouveau leadership est la restructuration du parti. Sylvestre Emmou, député-maire de Port-Bouët, dirige une équipe de transition. Cette équipe gère actuellement les affaires courantes, mettant en veilleuse le secrétariat exécutif dirigé par Maurice Kakou Guikahué depuis 2013.

Selon Soumaïla Bredoumy, porte-parole du PDCI, Tidjane Thiam souhaite insuffler un nouvel élan au parti. C’est pourquoi, il observe attentivement pour former une nouvelle équipe. A lire aussi : Pommes d’anacarde et amendes de noix de Cajou, des remèdes contre le diabète de type 2.

Un vent de changement au PDCI : analyse des premières initiatives après un mois à la présidence

L’élection de Tidjane Thiam a suscité un regain d’intérêt au sein du PDCI, avec l’enregistrement de 4 114 nouvelles adhésions au cours des dernières semaines. Notablement, 65% de ces nouveaux membres ont moins de 60 ans. En plus, le parti prévoit de lancer une caravane à travers le pays après la CAN, visant à élargir sa base.

Dans son premier discours en tant que président, Tidjane Thiam a promis d’adopter une démarche « la plus inclusive possible », une nécessité face aux défis significatifs qui l’attendent.

Comment Tidjane Thiam façonne l’avenir du PDCI et se prépare pour la présidentielle de 2025

Assurer l’unité du parti est le principal défi. En effet, la tâche consiste à rassembler les militants autour d’une cause commune. Les récents développements politico-judiciaires ont mis en lumière les frustrations de certains cadres.

Le parti se fixe pour objectif majeur de se positionner comme une alternative crédible pour l’élection présidentielle de 2025, avec Tidjane Thiam désigné comme candidat par le Congrès. « Nous devons préparer la présidentielle dès demain matin », souligne-t-il.

Les étapes clés : des funérailles présidentielles à la restructuration du parti, en passant par les défis financiers.

Cependant, avant de se lancer dans la campagne électorale, l’organisation des funérailles d’Henri Konan Bédié est une étape cruciale. Elle nécessite un accord entre les autorités, la famille et le parti sur les aspects traditionnels et les hommages officiels.

À moyen terme, la gestion du patrimoine du PDCI représente un enjeu important. Toutefois, le parti doit trouver des solutions durables pour ses finances. La cotisation actuelle des militants ne couvre pas les besoins et charges courantes. « Il nous faut donc imaginer un autre mode de financement », insiste un responsable, soulignant la nécessité pour le parti de devenir autonome financièrement. A lire aussi : Côte d’Ivoire: une équipe de transition au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP