Le Monde

Le rapatriement de 157 ivoiriens du Niger marque une initiative en faveur de la réintégration

Rapatriement de 157 ivoiriens du Niger : le gouvernement et l’OIM unissent leurs forces

Le rapatriement de 157 ivoiriens du Niger marque une initiative en faveur de la réintégration. C’est une opération conjointe menée par le gouvernement ivoirien et l’OIM.

Abidjan, le 11 janvier 2024 – Le gouvernement ivoirien et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont procédé au  rapatriement de 157 ivoiriens du Niger dans la nuit, du mardi 09 au mercredi 10 janvier 2024. Le directeur général de la Diaspora, Gaoussou Karamoko, a accueilli 150 hommes et sept femmes parmi eux.

 Programme d'aide aux rapatriés ivoiriens du Niger

Rapatriement de 157 ivoiriens du Niger : détails et initiatives pour la réintégration

Gaoussou Karamoko a souligné l’objectif de faciliter la réintégration de ces individus dans la vie quotidienne. Ensuite, il a indiqué que depuis 2013, l’OIM et d’autres structures s’occupent de la réinsertion des rapatriés. Pour l’heure, le gouvernement et l’OIM ont mis l’accent sur un programme visant une réinsertion durable. Car certains individus retournent après leur retour au pays.

Après leur arrivée à l’aéroport d’Abidjan, les services de la Sûreté ont procédé à une vérification des documents de voyage des passagers. Ensuite, l’Institut national de la Jeunesse et des sports (INJS) à Marcory les accueillis. Par la suite, les autorités sur place ont pris des dispositions. Celles-ci visent à offrir aux rapatriés un séjour de deux nuits, facilitant ainsi leur prise en charge médicale et psychologique. A lire aussi : Village CAN Akwaba à Doropo : Abdoulaye Lamine Dembélé lance une célébration unique de la CAN 2023.

Une aide financière de 160 000 francs CFA pour chacun des rapatriés ivoiriens

À leur sortie, chaque rapatrié bénéficiera ainsi d’une aide financière de 160 000 francs CFA. En fin de compte, cette somme vise à faciliter leur réintégration familiale en attendant d’être contacté pour recevoir le soutien de l’État.

Le chef de mission de l’OIM, Preux David, a souligné que la plupart des migrants étaient des jeunes de 25 ans, en route vers l’Europe via la Méditerranée.

Sur les 177 Ivoiriens inscrits initialement, 157 ont été rapatriés. Cette initiative reflète la vision du Chef de l’État, Alassane Ouattara, qui aspire à ce que chaque Ivoirien se sente bien chez lui. A lire aussi : Somalie : un hélicoptère de l’ONU s’écrase.

Alfred Zeus

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP