Le Monde

Le député Kouassi Koffi Kra Paulin dénonce les travaux d'entretien routier dans sa Circonscription

Travaux d’entretien routier Bondoukou-Sorobango : La colère gronde sur la route de l’incompétence

Une tension palpable règne dans la sous-préfecture de Sorobango alors que le député, Kouassi Koffi Kra Paulin, dénonce avec véhémence l’état déplorable des Travaux d’entretien routier Bondoukou-Sorobango

Sorobango-Tagadi, le 18 décembre 2023 – Le député de Sorobango-Tagadi, Kouassi Koffi Kra Paulin, a pris d’assaut sa circonscription le samedi 16 décembre 2023 dans le cadre d’une tournée visant à évaluer l’état d’avancement des travaux d’entretien routier Bondoukou-Sorobango. Malheureusement, la réalité sur le terrain a suscité davantage de frustration que d’approbation parmi la population locale, et le député lui-même n’a pas caché sa colère.

État d'avancement des travaux de la route Bondoukou Sorobango

Un contrôle citoyen incontournable des travaux d’entretien routier Bondoukou-Sorobango

« Quand des travaux sont entrepris dans une région, il est de la responsabilité du député de la nation de les superviser », déclare avec véhémence Kouassi Koffi Kra Paulin. Le programme d’entretien routier 2023-2025 du gouvernement ivoirien couvre des routes de la circonscription de Sorobango et de Tagadi.

Par ailleurs, le député a rappelé l’échec patent du précédent programme en 2018. Selon lui, en raison d’un contrôle défaillant. C’est pourquoi, le parlementaire insiste sur la nécessité d’un contrôle citoyen pour garantir l’exécution adéquate de ce nouveau programme. A lire aussi : Projet Jeunes de valeurs : Friedrich Ebert Stiftung et l’Union Européenne propulsent la jeunesse ivoirienne.

Des promesses non tenues sur le terrain

Rencontrant les techniciens responsables des travaux, le député exprime sa déception face à la qualité insatisfaisante de la première phase en cours. Malgré les promesses de rechargement de la route, les résultats actuels ne répondent pas aux normes convenues. Kouassi Koffi Kra Paulin interpelle sévèrement la société attributaire du marché, exigeant qu’elle respecte scrupuleusement son cahier des charges pour assurer la qualité de la route.

Inquiétude à tous les niveaux de l’administration

Le sous-préfet de Sorobango a fait part de ses préoccupations après avoir échangé avec un responsable d’AGEROUTE, et le ministre-gouverneur du Zanzan partage cette inquiétude. Cette situation pousse le député à annoncer qu’il sera désormais le contrôleur pour l’État de Côte d’Ivoire, soulignant que sa population est la première consommatrice de cette route cruciale.

En tant que président de la Commission d’évaluation des politiques publiques à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Kouassi Koffi Kra Paulin entend faire entendre la voix de la population mécontente et veiller à ce que les fonds publics soient investis de manière judicieuse. A lire aussi : Guinée : explosion meurtrière dans un dépôt d’hydrocarbure du port de Conakry.

Les travaux de la route Bondoukou-Sorobango critiqués par le député Kouassi Koffi Kra Paulin

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP