Le Monde

Contribution de la Côte d'Ivoire au FIDA lors de la 13ème reconstitution des ressources

Contribution au FIDA : La Côte d’Ivoire affirme son leadership agricole en quadruplant son apport

Le ministre d’État ivoirien, Kobenan Kouassi Adjoumani, a déclaré avec conviction que la Côte d’Ivoire quadruplait sa contribution au FIDA, passant de 216 633 dollars US à 1 000 000 de dollars US

Depuis le 8 mars 2023, la Côte d’Ivoire quadruple sa contribution au FIDA. La déclaration a été faite, vendredi 15 décembre 2023, par le ministre d’État ivoirien, ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani. C’était lors de la 4ème session de la Consultation sur la 13ème reconstitution des ressources du Fonds International pour le Développement de l’Agriculture (FIDA), qui s’est tenue du 14 au 15 décembre 2023, au Centre de conférence Pierre Mendès de Paris.

Côte d’Ivoire : Quadruplement historique de sa contribution au FIDA pour révolutionner l’agriculture africaine

Avec enthousiasme, le ministre a pris la parole au nom de la Côte d’Ivoire devant l’assemblée. Dans un premier temps, il a exprimé les salutations chaleureuses du président Alassane OUATTARA au Président du FIDA. Ensuite, il a souligné la reconnaissance du peuple ivoirien pour les efforts constants du FIDA en faveur de l’amélioration des revenus des petits exploitants agricoles.

A titre d’exemple concret, le ministre Adjoumani a salué le Programme d’Appui au Développement des Filières Agricoles, financé par le FIDA. Actuellement, le FIDA joue un rôle actif dans le financement des agropoles en Côte d’Ivoire, avec une implication significative dans la formulation du Projet de Pôle Agro-Industriel du Nord-Est, dont le financement est prévu pour 2024.

Le FIDA et la Côte d’Ivoire : un partenariat renforcé pour la transformation du secteur agricole

Par ailleurs, le ministre a souligné l’importance cruciale du secteur agricole en Afrique pour les économies nationales, rappelant le « miracle ivoirien » reposant sur l’agriculture. Après la crise de 2002 à 2011, le secteur agricole a soutenu la relève économique de la Côte d’Ivoire, avec une recapitalisation des ménages agricoles à partir de 2012, stimulant la croissance agricole et l’économie nationale.

Aujourd’hui, l’agriculture ivoirienne continue de contribuer significativement au Produit Intérieur Brut, assurant la sécurité alimentaire et générant des emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes en zone rurale. A lire aussi : Le Directeur Général de la Police Nationale encourage l’engagement et la discipline en prévision de la CAN 2024.

Les neuf agropoles ivoiriens au cœur du débat

Dans le cadre du Programme National d’Investissement Agricole, la Côte d’Ivoire a décidé d’accélérer la mise en place de neuf agropoles pour transformer les économies rurales, alignant ainsi ses objectifs sur la vision du FIDA.

C’est pourquoi, le ministre a exprimé sa satisfaction de la collaboration de la Côte d’Ivoire avec le FIDA pour l’agropole du Nord-Est. Cependant, il est conscient que la Côte d’Ivoire ne peut pas remporter seule le défi de la transformation économique des zones rurales. Par conséquent, elle cherche à renforcer sa collaboration avec le FIDA.

Contribution au FIDA : le rôle clé du président de la République, Alassane Ouattara

En définitive, le ministre a réaffirmé l’engagement du Président de la République, Alassane Ouattara, pour la mobilisation des fonds pour la 13ème reconstitution des ressources du FIDA. Cet engagement s’est concrétisé par une augmentation significative de l’allocation de la Côte d’Ivoire au FIDA, passant de 216 633 dollars US à 1 000 000 de dollars US depuis le 8 mars 2023, soit une multiplication par quatre.

Le ministre a appelé tous les États à contribuer sans réserve à cette 13ème reconstitution des ressources du FIDA. Les interventions du Président du FIDA, M. Alvaro Lario, et du Président de la Consultation ont également marqué l’ouverture de ces assises le 14 décembre 2023, mettant en lumière les priorités et les stratégies nationales de l’Angola dans le partenariat avec le FIDA pour transformer l’agriculture et les systèmes alimentaires. A lire aussi : La situation du Gabon au menu d’un sommet de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale.

 Mobilisation des fonds pour la 13ème reconstitution du FIDA

Alfred Zeus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP