Le Monde

Les jihadistes du JNIM liés à Al-Qaïda frappent à Farabougou, au Mali

Les jihadistes du JNIM liés à Al-Qaïda frappent durement à Farabougou, au Mali

Les jihadistes du JNIM qui ont lancé l’assaut, mardi après-midi, ont laissé derrière eux un bilan tragique, avec de nombreux soldats et chasseurs traditionnels dozos tués, des blessés, et des disparus.

Farabougou, le village emblématique situé dans la région de Ségou au centre du Mali, a été le théâtre d’une attaque meurtrière menée par les jihadistes du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (JNIM), affilié à Al-Qaïda, le mardi 12 décembre 2023 après-midi.

Les chasseurs dozos et soldats maliens ciblés par les jihadistes du JNIM

Aux alentours de 14 à 15 heures locales, un nombre significatif de combattants a investi Farabougou, quittant les lieux vers 17 heures. Pendant ce laps de temps, la Katiba Macina du JNIM a violemment attaqué le détachement de l’armée déployé dans le village. Les principaux cibles étaient les soldats maliens ainsi que les villageois, en particulier les chasseurs traditionnels dozos, accusés de collusion avec les forces armées.

Les rapports des sources sécuritaires et civiles locales s’accordent sur un bilan initial d’au moins quarante soldats et chasseurs tués, avec une quinzaine de blessés. Cependant, il reste difficile d’établir un chiffre précis, car de nombreux soldats et villageois sont portés disparus, certains potentiellement pris en otage, d’autres cachés en brousse. A lire aussi : Robert Beugré Mambé dévoile les nouvelles infrastructures judiciaires à Bingerville.

Comment les autorités maliennes ont-elles réagit à l’attaque perpétrée les jihadistes du JNIM ?

La réaction rapide des forces armées, avec des renforts venant de Sokolo, a permis d’éviter une catastrophe plus importante. La plupart des habitants ont réussi à fuir, laissant le village désert lors de l’arrivée des renforts. Malheureusement, les jihadistes ont saccagé le camp militaire, emportant du matériel et détruisant ce qu’ils ne pouvaient pas emporter.

Farabougou, déjà symbole des souffrances endurées par la population malienne, demeure également le reflet des défis auxquels les autorités de transition font face pour rétablir la sécurité dans la région. Les autorités continuent de rechercher les disparus et de prendre des mesures pour renforcer la sécurité dans cette zone vulnérable. A lire aussi : Mali : attaque meurtrière des jihadistes du JNIM à Farabougou.

Jacques Anderson

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP