Le Monde

Attaque terroriste à Djibo au Burkina

Attaque terroriste à Djibo, au Burkina Faso : le bilan demeure incertain

Face à une nouvelle attaque terroriste d’une ampleur inédite, la ville de Djibo, dans la région du Sahel au Burkina Faso, se retrouve une fois de plus au cœur de la tourmente. Des milliers d’assaillants ont pris d’assaut le camp des forces antiterroristes et des sites stratégiques, laissant derrière eux un bilan encore incertain

Située dans la région du Sahel au Burkina Faso, la ville de Djibo a récemment été le théâtre d’une attaque terroriste d’une ampleur sans précédent. Le dimanche 26 novembre 2023, un nombre important d’assaillants, se déplaçant à moto et en voiture, ont lancé une offensive coordonnée contre le camp du groupement des forces antiterroristes et plusieurs sites stratégiques de la ville.

L’attaque terroriste Djibo, selon les témoignages

Pendant plus de deux heures, la population a été confrontée à des scènes de violence alors que les assaillants tiraient, incendiaient, et pillaient à volonté. À ce stade, aucune communication officielle n’a été émise concernant le bilan de cette attaque, laissant la communauté dans l’incertitude.

Selon l’agence d’information du Burkina, près de 3 000 terroristes ont participé à cette attaque d’envergure. Les témoins sur place rapportent que les assaillants, en nombre considérable, ont ciblé les points névralgiques de la ville, notamment le camp du détachement militaire.

Les combats ont été particulièrement acharnés au niveau du camp militaire, indique l’agence d’information du Burkina. Pendant plusieurs heures, les assaillants ont occupé le camp ainsi que d’autres secteurs de la ville. Une source sécuritaire a révélé que des soldats ont perdu la vie, toutes les armes collectives, munitions et véhicules blindés ayant été emportés. A lire aussi : La Sierra Leone sous couvre-feu : Une  nouvelle épreuve pour un pays déjà éprouvé

La résilience de la population face à l’attaque terroriste à Djibo

Face à cette situation critique, une contre-offensive a été lancée, aboutissant à la neutralisation de plus de 400 terroristes, selon l’agence d’information du Burkina. Cependant, ce chiffre reste difficile à vérifier de manière indépendante, et l’agence n’a pas fourni d’informations sur d’éventuelles pertes et dégâts du côté des forces burkinabè.

Il est important de noter que la ville de Djibo est en proie aux groupes armés terroristes depuis plus de deux ans. Les habitants, assiégés, dépendent du pont aérien du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et des rares convois escortés par l’armée burkinabè pour leur ravitaillement. Malheureusement, ces convois font régulièrement l’objet d’attaques de la part des groupes armés terroristes, exacerbant la situation déjà précaire de la population locale.

Malgré ces épreuves récurrentes, la résilience et la résistance de la communauté de Djibo demeurent indomptables. La ville continue de faire face à l’adversité, s’accrochant à l’espoir d’une sécurité retrouvée et d’une paix durable dans la région du Sahel. A lire aussi : Elections locales au Togo prévus d’ici la fin du premier trimestre 2024

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP