Le Monde

Assassinat d'une institutrice Man : Le Ministère de l'Éducation Nationale et de l'Alphabétisation a annoncé l'interpellation et la mise aux arrêts de l'instituteur présumé auteur

Assassinat d’une institutrice et de son fils à Man : Le REDICI appelle à l’action

Le Réseau des Dynamiques Institutrices de Côte d’Ivoire (REDICI) dénonce avec fermeté l’assassinat brutal de l’institutrice Flavie Kéké et de son fils à Man

Man, Côte d’Ivoire – Assassinat ignoble d’une institutrice à Gbatongouin, à Man. Dans un acte choquant de violence, l’institutrice et directrice de l’école primaire de Gbatongouin, Flavie Kéké, ainsi que son fils de 7 ans, ont été retrouvés sauvagement égorgés à leur domicile dans la nuit du samedi 18 novembre au dimanche 19 novembre 2023. Les soupçons se sont rapidement tournés vers Goré Bi André Bla Mohamed, collègue de la victime, qui aurait pris la fuite juste après les faits, selon un témoignage.

L’auteur présumé de l’assassinat de l’institutrice et de son fils à Man toujours en cavale

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation a annoncé le mardi 21 novembre 2023 l’interpellation et la mise aux arrêts de l’instituteur présumé auteur de cet assassinat qui a choqué la communauté éducative. Mais aux dernières nouvelles, le quidam, toujours en cavale, est activement recherché par la gendarmerie. La machette plantée au cou de dame Kéké, son fils gisant dans une mare de sang, et la révélation de sa grossesse ont accentué l’horreur de cette tragédie. A lire aussi : Génération Tidjane Thiam : Un Mouvement de soutien se lève à Korhogo

Une délégation du Réseau des Dynamiques Institutrices de Côte d’Ivoire (REDICI) s’est rendue sur les lieux pour enquêter sur l’affaire. La vice-présidente du réseau, Mme Yapo Sylvie, a déclaré lors d’un point de presse à Abidjan ce mardi : « Le bureau national du REDICI condamne avec fermeté cet acte de violence, un crime digne d’un psychopathe, perpétré sur une femme, une mère, une enseignante, une éducatrice dans l’exercice de ses fonctions ainsi que sur son fils. C’est pourquoi le REDICI a décidé d’organiser une marche éclatée sur toute l’étendue du territoire ivoirien en direction de toutes les DRENA ce mardi 21 novembre 2023. »

Le REDICI condamne l’assassinat de l’institutrice à Man

Le réseau REDICI, spécialisé dans la promotion des droits des institutrices, a également lancé un appel pressant à toutes les organisations et associations de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) ainsi qu’aux autorités compétentes. L’objectif est d’attirer l’attention sur la recrudescence inquiétante et la gravité croissante des violences envers les institutrices dans l’exercice de leur noble fonction.

Mme Yapo Sylvie a plaidé en faveur de mesures immédiates de la part du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation : « Le bureau national lance un cri d’alarme à notre ministère de tutelle, le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, afin que Mme la Ministre Mariatou Koné mette en place des dispositions idoines. Les institutrices doivent pouvoir exercer leur métier en toute quiétude, partout où le devoir les appelle, sans avoir à craindre pour leur vie et celle de leur famille. »

Cette tragédie souligne l’urgence d’une action concertée pour assurer la sécurité des institutrices et prévenir de tels actes odieux à l’avenir. Le REDICI reste déterminé à lutter contre les violences faites aux femmes dans le secteur éducatif et appelle à la solidarité nationale pour mettre fin à ces actes abominables. A lire aussi : Congo: au moins 37 morts dans une bousculade lors d’un recrutement de l’armée à Brazzaville

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP