Le Monde

Ministre de l'Agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani INFPA

Le Ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani, lance l’année académique de l’INFPA

Sous le leadership visionnaire du Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, l’INFPA lance officiellement une nouvelle année académique, mettant l’accent sur la modernisation de l’agriculture ivoirienne et l’importance cruciale de la jeunesse dans cette transformation

Le 8 novembre 2023, à Bingerville, le ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a inauguré officiellement l’année académique 2023-2024 de l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA). Cette cérémonie a réuni les acteurs clés du monde agricole.

La modernisation de l’agriculture en Côte d’Ivoire au centre des préoccupations du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani

Dans son discours, Kobenan Kouassi Adjoumani a mis en lumière l’ambition centrale de son département : la modernisation de l’agriculture en Côte d’Ivoire. L’objectif est de la rendre plus dynamique, performante, compétitive, et surtout durable. Le ministre a souligné que cette démarche vise à garantir la souveraineté alimentaire du pays à travers la production vivrière de qualité. A lire aussi : CAN 2023 en Côte d’Ivoire : Robert Beugré Mambé lance l’atelier de préparation

Pour atteindre cet objectif, le ministre d’État compte sur une main-d’œuvre agricole bien formée, considérée comme essentielle pour assurer la souveraineté alimentaire. Il s’est félicité de la présence de l’INFPA, un outil dédié à la formation initiale et continue dans les métiers de l’agriculture.

Le ministre Kobeanan Kouassi Adjoumani salue les efforts de l’INFPA

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a salué les efforts de l’institut pour susciter des vocations au sein de la jeunesse, véritable vivier de compétences et de ressources humaines pour l’agriculture moderne. Selon lui, la formation et la socialisation des jeunes occupent une place centrale dans la politique du Président Alassane Ouattara, qui a proclamé 2023 comme l’année de la jeunesse.

L’INFPA, existant depuis 26 ans, a pour mission de concevoir, mettre en œuvre, et coordonner la formation initiale et continue des techniciens de l’agriculture dans divers domaines tels que les productions végétales, le machinisme agricole, la foresterie, l’élevage, le foncier rural, et les sciences et technologies alimentaires. Cette mission vise à répondre aux besoins des secteurs privés, publics, et parapublics. A lire aussi : Une «conférence humanitaire» sur la situation à Gaza s’ouvre à Paris

Jacques Anderson

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP