Le Monde

Côte d'Ivoire coopération internationale Sommet de l'avenir

Sommet de l’avenir : La Côte d’Ivoire se positionne en faveur de la coopération internationale

La Côte d’Ivoire se rallie à l’appel de l’ONU pour un avenir mondial collaboratif. Le ministre des Affaires étrangères réitère son engagement en faveur de la paix et de la prospérité

Abidjan, le 31 octobre 2023 – Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Léon Kacou Adom, a réitéré l’engagement de la Côte d’Ivoire à travailler de concert avec toutes les parties prenantes en vue d’atteindre des objectifs partagés. Cette déclaration a été faite lors du Colloque préparatoire du « Sommet de l’avenir », prévu pour septembre 2024 à New-York, en réponse au rapport intitulé « Notre programme commun » du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

L’événement s’est révélé être l’occasion idéale pour discuter des perspectives offertes par les propositions concrètes d’Antonio Guterres dans onze notes d’orientation. Ces propositions ambitieuses prônent la coopération renforcée, plutôt que l’antagonisme, en vue de bâtir un monde pacifique et prospère où personne ne serait laissé pour compte. « Le Sommet de l’avenir représente une opportunité historique pour les États membres de l’ONU de s’approprier les recommandations pertinentes de « Notre programme commun » et de définir des orientations concrètes pour relever les défis pressants », a déclaré Léon Kacou Adom. A lire aussi : La BOAD renforce son partenariat avec la Côte d’Ivoire pour stimuler la croissance économique

Les discussions au menu du « Sommet de l’avenir » de l’ONU

Le « Sommet de l’avenir » se fixe pour objectif l’adoption d’un pacte pour l’avenir de la coopération internationale. Selon Antonio Guterres, ce pacte permettra de réaffirmer la Charte des Nations Unies, de revitaliser le multilatéralisme, de promouvoir l’exécution des engagements existants et de trouver des solutions aux nouveaux problèmes mondiaux.

Pour le coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Philippe Poinsot, le « Sommet de l’avenir » représente une opportunité unique de forger un consensus mondial sur la vision de l’avenir et les moyens d’y parvenir. Il convient de noter que ce Colloque préparatoire du « Sommet de l’avenir » s’est tenu en marge de la Journée des Nations Unies (JNU), célébrée chaque 24 octobre. La JNU offre une occasion de réexaminer l’ONU, sa charte et son fonctionnement, ainsi que de réfléchir au niveau national sur les propositions contenues dans le rapport « Notre Programme commun ». A lire aussi : Qui sont les dirigeants du Hamas dans le viseur d’Israël ?

Alfred Zeus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP