Le Monde

Renforcement de la surveillance électorale pour des élections sereines en Côte d'Ivoire

Renforcement de la surveillance électorale pour des élections sereines en Côte d’Ivoire

Ibrahima Tiohozon Coulibaly, le directeur général de l’OSCS, a présenté en détail la mission d’observation électorale proactive.

Abidjan, le 22 août 2023 – Dans le cadre d’une initiative novatrice visant à garantir des élections paisibles et transparentes, un réseau national composé de 11 565 moniteurs engagés dans le Mécanisme d’Alerte Précoce (MAP) de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) sera mobilisé le samedi 2 septembre 2023.

L’importance de la participation pleine et paisible des acteurs politiques

Cette opération de surveillance électorale proactive comprendra 250 observateurs et 27 superviseurs ayant reçu l’accréditation officielle de la Commission Électorale Indépendante (CEI). Le déploiement de cette équipe couvrira les 31 régions du pays ainsi que les districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro.

L’annonce a été faite aujourd’hui lors d’une conférence de presse à Abidjan-Cocody, où la directrice de cabinet du ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Paule Marlène Dogbo, a représenté la ministre Myss Belmonde Dogo. Lors de cette occasion, elle a souligné que les autres membres du réseau de surveillance mèneront des activités de contrôle habituelles, renforçant ainsi la portée de la mission.

Lire aussi ; Horoscope de la semaine du 21 au 27 août 2023

La directrice de cabinet a également exprimé l’importance de cette initiative dans le contexte des enjeux entourant les élections du 2 septembre 2023. Elle a expliqué que le ministère, à travers l’OSCS, considère la surveillance électorale proactive comme un outil crucial pour prévenir et gérer les conflits électoraux et les violences. Elle a partagé l’importance de la participation pleine et paisible des acteurs politiques et des citoyens dans le processus électoral pour garantir des élections apaisées.

Depuis 2016, le ministère de la Solidarité organise régulièrement cette initiative par le biais de l’OSCS

Lors de la conférence de presse, Ibrahima Tiohozon Coulibaly, le directeur général de l’OSCS, a présenté en détail la mission d’observation électorale proactive. Il a expliqué que cette démarche permet de collecter des données sur le déroulement du processus électoral, contribuant ainsi à évaluer la crédibilité, la légitimité et la transparence de ce dernier. Il a également souligné que cette approche renforce la confiance des citoyens dans le processus électoral et réduit les risques de tensions.

Ce qui rend cette mission d’observation électorale proactive unique, selon Coulibaly, c’est l’interaction constante entre les observateurs, la CEI et d’autres parties prenantes du processus. Cette communication en temps réel permet de résoudre rapidement les problèmes et les dysfonctionnements qui pourraient entraver le processus électoral. Depuis 2016, le ministère de la Solidarité organise régulièrement cette initiative de surveillance électorale par le biais de l’OSCS, mettant en avant son mécanisme d’alerte précoce et de réponse rapide pour assurer le bon déroulement des élections.

Lire aussi : les BRICS, réunis en sommet pour trois jours, veulent réduire leur dépendance au dollar

Ainsi, pour des élections qui reflètent le calme, la discipline, la tolérance et la solidarité, la représentante de la ministre Belmonde Dogo a appelé la CEI, les acteurs politiques et les citoyens à maintenir leur professionnalisme et leur engagement envers ce processus électoral crucial. La Côte d’Ivoire s’engage ainsi à mettre en place des élections exemplaires et apaisées, offrant une chance à tous les citoyens de contribuer à la formation de l’avenir du pays.

Alfred Zeus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP