Le Monde

Décision radicale de la France : suspension temporaire des aides au Burkina

La France suspend ses aides au Burkina Faso : Une décision difficile dans un contexte de tensions régionales

Les projets en cours de l’Aide française au développement en faveur du Burkina Faso, d’un montant de 482 millions d’euros, et l’aide budgétaire programmée pour 2022, de 13 millions d’euros, seront donc gelés

Le ministère français des Affaires étrangères a pris une décision radicale en annonçant, le dimanche 6 août 2023, la suspension temporaire de toutes ses aides au développement et d’appui budgétaire au Burkina Faso. Cette mesure intervient dans un contexte de relations tendues entre les deux pays depuis le coup d’État militaire de janvier 2022, mené par le capitaine Ibrahim Traoré.

Cette mesure aura sans aucun doute un impact sur les programmes en cours au Burkina

Le Burkina Faso se retrouve aujourd’hui au cœur d’une situation complexe, car il a manifesté sa solidarité avec les militaires ayant pris le pouvoir au Niger. Pendant ce temps, la France apporte son soutien aux pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédeao) dans leurs efforts pour rétablir le président Bazoum, retenu prisonnier depuis la tentative de putsch du 26 juillet. Face à cette divergence de positions, les tensions entre la France et le Burkina Faso n’ont cessé de croître.

Lire aussi : Les épouses des corps habillés de Bondoukou soutiennent Adjoumani et Bamba Salia, candidats RHDP aux élections locales

Les projets en cours des Aides françaises au développement en faveur du Burkina Faso, d’un montant de 482 millions d’euros, et l’aide budgétaire programmée pour 2022, de 13 millions d’euros, seront donc gelés jusqu’à nouvel ordre, selon les informations du Quai d’Orsay. Cette mesure aura sans aucun doute un impact sur les programmes en cours visant à améliorer les infrastructures et le bien-être de la population burkinabè.

Comment cette suspension d’aide affectera le Burkina Faso ?

La décision du gouvernement français n’a pas été prise à la légère, et elle souligne l’importance de la situation dans la région. La France tente de maintenir l’ordre constitutionnel et de soutenir les efforts de la Cédeao pour restaurer la stabilité dans la région. Cependant, cette action ne manquera pas de provoquer des conséquences économiques et sociales pour le Burkina Faso.

L’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré par un coup d’État en septembre 2022 a été un tournant dans les relations entre les deux nations. Depuis lors, les liens se sont progressivement détériorés, entraînant cette décision difficile de la France de suspendre temporairement son aide au développement.

Il reste désormais à voir comment cette suspension des aides affectera concrètement le Burkina Faso et si cela aura un impact sur les relations diplomatiques entre les deux pays.

Lire aussi : Le Niger ferme son espace aérien « face à la menace d’intervention

Jacques Anderson

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Aller à TOP