Le Monde

• Collecte et destruction des armes légères en Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire en marche contre les armes légères et de petit calibre : Plus de 24 000 armes détruites

Le ministre Vagondo a souligné que ces réalisations étaient le fruit du plan d’actions du comité national sur les armes légères et de petit calibre (ALPC), créé en 2009.

La Côte d’Ivoire fait des progrès dans la collecte et la destruction des armes légères et des munitions, dans le cadre de la Journée internationale de la destruction des armes légères. Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé, jusqu’à présent, 24 345 armes, 2 635 mines anti-personnel et 6 336 munitions non explosées ont été collectées et détruites dans le pays. Cette information a été révélée lors de la célébration de la journée à l’École de Police d’Abidjan le lundi 10 juillet 2023, en présence de partenaires techniques tels que le PNUD, le CNDHCI et la CEDEAO.

Selon l’institut spécialisé « Small Arms Survey », plus d’un milliard d’armes légères et de petit calibre circulent dans le monde

Le ministre a souligné que ces réalisations étaient le fruit du plan d’actions du comité national sur les armes légères et de petit calibre (ALPC), créé en 2009. En plus de la collecte et de la destruction des armes, le plan a également permis la réhabilitation des armureries des Forces de Défense et de Sécurité, le renforcement des capacités des gestionnaires des stocks d’armes et de munitions, le marquage des armes des Forces armées et la création d’une base de données nationale des armes et munitions.

Selon une récente enquête de l’institut spécialisé « Small Arms Survey », plus d’un milliard d’armes légères et de petit calibre circulent dans le monde, dont plusieurs centaines de millions en Afrique.

Small Arms Survey

Le ministre Vagondo Diomandé a souligné que cette prolifération et la circulation illicite de ces armes représentaient une menace sérieuse pour la stabilité et le développement économique et social des États. Afin de faire face à ces défis, le gouvernement ivoirien a mis en place un plan d’actions qui comprend cinq mesures clés, notamment la promotion d’une culture de paix à travers des programmes d’éducation et de sensibilisation de la population aux dangers des armes légères et de petit calibre.

Le gouvernement ivoirien envisage de refonder le cadre juridique des armes légères et de petit calibre

Malgré les résultats encourageants, le ministre reconnaît que des efforts supplémentaires sont nécessaires, notamment dans un contexte de nouvelles menaces sécuritaires. Le gouvernement envisage donc de refonder le cadre juridique des armes légères et de petit calibre en adoptant un projet de loi qui réglementera leur régime juridique.

De plus, il prévoit de renforcer les moyens matériels et financiers du comité national sur les armes légères et de petit calibre, d’adopter une stratégie nationale de prévention, de contrôle et d’éradication de ces armes en collaboration avec toutes les parties prenantes, et de se conformer aux stratégies de l’Union africaine et de la CEDEAO.

Le ministre appelle donc toutes les parties concernées à soutenir les efforts du gouvernement pour éradiquer les armes légères et de petit calibre dans le pays. Il a lancé un appel à la mobilisation de tous en faveur d’une Côte d’Ivoire débarrassée de ces armes.

La Journée internationale de la destruction des armes légères en Côte d’Ivoire, lancée par les Nations unies en 2001, est commémorée chaque 9 juillet par les États, les organisations internationales et les ONG. En Côte d’Ivoire, le gouvernement procède à la destruction des armes légères conformément à la législation depuis 2012.

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP