Le Monde

Baccalauréat 2023 Côte d'Ivoire

Baccalauréat 2023 en Côte d’Ivoire : Une lutte acharnée contre la fraude et la promotion de l’égalité des sexes

Dans le cadre de cette journée inaugurale, la ministre a également visité les salles d’examen ainsi que le système de vidéosurveillance installé dans les centres d’examens du lycée moderne d’Anyama

Le 03 juillet 2023 marque le début des épreuves écrites du baccalauréat session 2023 en Côte d’Ivoire. Un total de 346 910 candidats, dont 164 830 filles et 182 080 garçons, participent à ces examens dans 551 centres à travers le pays. L’événement a été officiellement lancé au lycée moderne Alassane Ouattara d’Anyama par la ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mme Mariatou Koné.

Le lycée moderne Alassane Ouattara se distingue en tant que centre où seuls des candidats libres composent, totalisant 747 personnes, dont 417 filles et 330 garçons, répartis dans 33 salles d’examen.

En analysant les différents types de baccalauréat, on dénombre 314 081 candidats pour le baccalauréat général et le baccalauréat artistique, tandis que 32 829 candidats se présentent pour le baccalauréat de technicien.

Dans le cadre de cette journée inaugurale du baccalauréat 2023 Côte d’Ivoire, la ministre a également visité les salles d’examen ainsi que le système de vidéosurveillance installé dans les centres d’examens du lycée moderne d’Anyama. Elle a exprimé son soutien au personnel d’encadrement, aux surveillants et aux candidats, soulignant l’importance de lutter contre la fraude. La ministre a souligné les efforts accrus déployés en matière de sécurité lors de ces examens, en renforçant les ressources et le personnel d’encadrement.

Mme Mariatou Koné a expliqué les raisons qui l’ont poussée à choisir le lycée moderne Alassane Ouattara d’Anyama, un centre relevant de la Direction Régionale de l’Éducation Nationale d’Abidjan 4. Les chiffres élevés de fraude enregistrés au cours des trois dernières années dans cette région, notamment 7 040 cas en 2020, 4 805 cas en 2021 et 1 705 cas en 2022, ont incité la ministre à agir.

La ministre a rappelé que lors des sessions précédentes en 2020, 2021 et 2022, respectivement 16 000, 10 000 et environ 4 000 cas de fraude avaient été enregistrés sur l’ensemble du territoire. Tout en notant que cette année, le respect des horaires et l’absence de grèves ont été observés, la ministre a exprimé son objectif de maintenir une politique de « tolérance zéro » en matière de fraude tout au long des épreuves du Baccalauréat 2023 Côte d’Ivoire.

Les résultats du baccalauréat sont attendus le 24 juillet 2023 à 14 heures. Cette année, outre l’importance de lutter contre la fraude, le gouvernement s’est également engagé à promouvoir l’égalité des sexes en encourageant la participation des filles au baccalauréat. Avec un nombre presque égal de candidates et de candidats, il est clair que les jeunes femmes ivoiriennes sont déterminées à saisir les opportunités offertes par l’éducation et à jouer un rôle actif dans le développement de leur pays.

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP