Le Monde

Défense du ministre Adjoumani par les acteurs de la filière anacarde du Gontougo

La filière anacarde du Gontougo défend le ministre Adjoumani et appelle à la vérité face à la désinformation

Face à ces réalités, M. Bamba Salia a appelé à la raison et à la compréhension de la situation. Il a encouragé les électeurs à ne pas se laisser manipuler par des déclarations calomnieuses

Bondoukou, le 7 juin 2023 – Les acteurs de la filière anacarde de la région du Gontougo ont uni leurs voix pour soutenir le ministre d’État, M. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, contre une vaste campagne de désinformation. Lors d’une conférence de presse tenue à Bondoukou, ils ont dénoncé les accusations mensongères et ont appelé à la vérité.

Cette initiative de défense du ministre Adjoumani par les acteurs de la filière anacarde du Gontougo a été prise par M. Bamba Salia, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) aux élections municipales de Bondoukou. Il a facilité le rapprochement entre les acteurs de la filière anacarde et le ministre d’État, créant ainsi une plateforme de dialogue. La conférence de presse a réuni de nombreux acteurs de la filière anacarde, dont des producteurs, des acheteurs et des représentants de coopératives agricoles.

Le porte-parole des acteurs RHDP de la filière anacarde du Gontougo, Ouattara Bomelh, a exprimé leur engagement à rétablir la vérité et à contrer les fausses accusations dirigées contre le ministre Adjoumani. Il a assuré les producteurs que leurs noix de cajou seront entièrement achetées et a souligné l’importance de défendre leur leader politique régional.

M. Ayé Adou Alain Raphael, 6e maire adjoint de la commune de Bondoukou et président d’une coopérative agricole, a ajouté que la crise actuelle de la filière anacarde n’est pas causée par le ministre Adjoumani, mais plutôt par les défis propres à l’organisation de cette filière émergente. Il a souligné que des efforts sont en cours pour surmonter ces difficultés et que le gouvernement est déterminé à trouver des solutions.

Le candidat RHDP aux municipales, M. Bamba Salia, a critiqué les candidats opposants et indépendants qui utilisent la baisse du prix de l’anacarde pour discréditer les actions du gouvernement et du président Alassane Ouattara. Il a déclaré que ces candidats manquent de programmes concrets et de solutions réelles et cherchent simplement à saboter les efforts en cours. Il a souligné que la baisse des prix de l’anacarde n’est pas un phénomène exclusif à la Côte d’Ivoire, mais affecte également d’autres pays producteurs. D’où la défense du ministre Adjoumani par les acteurs de la filière anacarde du Gontougo.

En effet, la demande mondiale de noix de cajou a diminué, ce qui pose des problèmes aux producteurs ouest-africains. Les importations en Amérique du Nord ont chuté de manière alarmante, et de nombreuses usines de transformation ont fermé au Vietnam. La conjoncture actuelle affecte l’ensemble de la filière cajou à l’échelle mondiale.

Face à ces réalités, M. Bamba Salia a appelé à la raison et à la compréhension de la situation. Il a encouragé les électeurs à ne pas se laisser manipuler par des déclarations calomnieuses et à rester concentrés sur le développement de la région. Il a assuré que le président de la République et le gouvernement travaillent activement pour trouver des solutions à la crise.

En conclusion, les acteurs de la filière anacarde du Gontougo ont exprimé leur soutien au ministre Adjoumani et ont appelé à la vérité face à la désinformation. Ils ont souligné que la situation actuelle ne peut être réduite à des accusations infondées, mais qu’elle nécessite des efforts concertés pour surmonter les défis auxquels la filière anacarde est confrontée.

Alfred Zeus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP