Contact

+(225) 07 09 11 7104

Siège

Abidjan (RCI)

Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana

Le Comité de Pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana (ICCIG) renforce son engagement en faveur d’un cacao durable

Le Président du Comité de Pilotage et Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de Côte d’Ivoire, M. Kobenan Kouassi ADJOUMANI, a exprimé sa satisfaction quant aux résultats obtenus

Accra, Ghana – Le Comité de Pilotage de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana (ICCIG), organe suprême de l’organisation, s’est réuni à Accra, au Ghana, le vendredi 2 juin 2023. Cette réunion a été l’occasion pour les ministres de l’Agriculture des deux pays ainsi que les responsables du Conseil du Café-Cacao et du Ghana COCOBOD d’échanger sur l’état actuel du secteur cacaoyer. Les discussions ont notamment porté sur les partenariats avec l’industrie, les progrès des systèmes nationaux de traçabilité, la future législation des pays consommateurs relative à l’importation du café et du cacao, ainsi que les prochaines étapes de la mise en œuvre du Pacte économique pour un cacao durable.

Le Président du Comité de Pilotage et Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de Côte d’Ivoire, M. Kobenan Kouassi ADJOUMANI, a exprimé sa satisfaction quant aux résultats obtenus jusqu’à présent grâce aux efforts du Secrétariat de l’ICCIG. Il a souligné les améliorations observées sur le marché et la valorisation accrue du cacao. M. ADJOUMANI a également encouragé le Secrétariat à accélérer les discussions en vue de l’intégration du Cameroun et du Nigeria, qui ont été invités à rejoindre l’Initiative lors de la dernière réunion. Il a ajouté que plusieurs autres pays producteurs ont manifesté leur intérêt à se joindre à l’ICCIG, démontrant ainsi l’attrait de cette Initiative novatrice.

Le Comité de Pilotage a également pris connaissance des recommandations du groupe de travail technique d’experts sur les prix et les marchés, et a défini le calendrier de travail des trois autres groupes qui contribueront à la mise en place du Pacte économique pour un cacao durable. Le Secrétaire exécutif de l’ICCIG, M. Alex ASSANVO, a souligné que le Pacte fait partie de la vision stratégique visant à établir un mécanisme de prix plus durable à long terme et à assurer des revenus plus équitables pour les agriculteurs. Il a également rappelé que l’ICCIG a mis en place des mesures visant à consolider le Différentiel de Revenu Décent (DRD), telles que la publication des différentiels des pays d’origine et le renforcement de la coordination entre les salles de marché des deux pays. Depuis mai 2022, l’ICCIG publie chaque mois les différentiels des pays d’origine afin de préserver cette prime distincte et d’éviter qu’elle ne soit réduite pour compenser l’impact du DRD.

En parallèle, l’ICCIG avance sur les quatre axes de travail pour la mise en place du pacte économique. Le premier axe concerne les prix et les marchés, et un groupe d’experts des pays membres, des entreprises de cacao et de chocolat, de la société civile et de la bourse du cacao a été chargé de travailler sur cette question. Les trois autres groupes de travail, qui se concentrent respectivement sur la traçabilité et les normes, la responsabilisation et la surveillance, ainsi que le coût du cacao durable, devraient achever leurs missions d’ici la fin de l’année. Les recommandations de ces groupes de travail serviront de base à la mise en place du Pacte économique, dont le principe a été approuvé par une déclaration d’intention commune de l’industrie en juillet 2022.

Le Comité de Pilotage a également été informé des attaques perpétrées contre des producteurs de cacao ghanéens le long de la rivière Tano. Il s’est engagé à mettre en place un comité mixte afin de trouver rapidement une solution durable pour assurer la sécurité des planteurs le long de la frontière.

L’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana s’affirme ainsi comme une force motrice dans la promotion d’un cacao durable, en mettant en place des mesures concrètes pour améliorer les conditions des agriculteurs, renforcer la traçabilité et la transparence, et favoriser une coopération plus étroite entre les acteurs de l’industrie. La réunion du Comité de Pilotage à Accra témoigne de l’engagement continu des deux pays dans cette voie et ouvre de nouvelles perspectives pour une filière cacaoyère plus juste et plus durable.

Jean Michel

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    IVOIRE24H.COM

    Nous creusons toujours plus

    Notre équipe de journalistes talentueux et expérimentés est engagée dans la couverture des événements majeurs qui se déroulent en Côte d’Ivoire, ainsi que dans l’analyse approfondie des sujets d’intérêt national et international.

    Ivoire24H est un journal indépendant d’informations générales basé en Côte d’Ivoire.  

    IVOIRE24H

    A PROPOS

    Informations générales

    Politique

    Economie - Société

    Culture - Sports

    Horoscope

    Suivez-nous

    © 2024 IVOIRE24H