Le Monde

Sanctions américaines au Mali

Sanctions américaines : Révélations sur la collaboration entre l’armée malienne et le groupe Wagner, impliqués dans des violations des droits humains au Mali

Le colonel Sangaré des forces spéciales du Mali, aurait joué un rôle dirigeant dans cette opération.

Dans une récente déclaration, l’administration Biden a vivement condamné la collusion présumée entre l’armée malienne et le groupe de mercenaires Wagner. Le département d’État a annoncé des sanctions américaines contre l’armée malienne, notamment le colonel Moustapha Sangaré et le major Lassine Togola, en imposant des restrictions de visa à leur encontre. Ces mesures sont une réponse à leur implication présumée dans des violations des droits humains lors du tragique massacre de Moura en mars 2022, où plus de 500 personnes ont perdu la vie selon le bureau des droits de l’homme des Nations unies.

Le colonel Sangaré, qui dirigeait à l’époque le 33e régiment de commandos parachutistes, et le major Togola, actuel dirigeant du bataillon autonome des forces spéciales du Mali, auraient joué un rôle dirigeant dans cette opération. Les États-Unis considèrent le groupe Wagner comme une organisation criminelle transnationale, assimilable à une mafia, et leur représentant local, Ivan Alexander Maslov, a également été sanctionné par le département du Trésor américain. Ses avoirs situés aux États-Unis, ainsi que ceux sous juridiction américaine, ont été gelés et confisqués.

Ivoire24H
Ivoire24H

La présence du groupe Wagner sur le continent africain suscite de vives inquiétudes à Washington. Selon le communiqué, les États-Unis craignent que le groupe ne cherche à dissimuler ses efforts visant à acquérir des équipements militaires destinés à l’Ukraine, en utilisant potentiellement le Mali comme point de transit. Cette situation est perçue comme une source de déstabilisation régionale, justifiant ainsi les sanctions américaines contre l’armée malienne pour mettre fin à cette collaboration présumée entre l’armée malienne et le groupe de mercenaires russe.

Jean Michel

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP