Le Monde

Soutien massif du gouvernement ivoirien à la filière coton pour la campagne 2023-2024

Le soutien du gouvernement ivoirien à la filière coton pour la campagne 2023-2024

En ce qui concerne la campagne 2023-2024, le ministre Adjoumani a exprimé son optimisme quant à la relance de la production nationale de coton.

Le ministre d’État, M. Kobenan Kouassi Adjoumani, s’est adressé récemment aux acteurs de la filière coton lors d’une rencontre dédiée à la préparation de la nouvelle campagne 2023-2024. Dans son discours, il a souligné l’engagement et le soutien du gouvernement ivoirien à la filière coton, qui a été durement touchée par une invasion d’insectes ravageurs lors de la campagne précédente.

Le ministre a tout d’abord exprimé sa gratitude pour la présence massive et de qualité des participants à cette rencontre. Il a souligné que cette démarche s’inscrit dans la continuité des instructions du Président de la République, telles qu’elles sont énoncées dans les textes et les documents de la réforme de la filière. Ces instructions prévoient notamment la transparence des prix des intrants et du coton graine, afin que les producteurs en soient informés avant le démarrage des semis.

La campagne précédente a été marquée par une invasion d’une nouvelle espèce d’insectes ravageurs du cotonnier, appelés jassides, qui ont causé d’énormes dégâts sur les parcelles de coton. Malheureusement, ces insectes se sont révélés résistants aux traitements habituels. La Côte d’Ivoire n’a pas été le seul pays touché, puisque la quasi-totalité des pays producteurs de la sous-région tels que le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et le Togo ont également enregistré des pertes considérables.

La conséquence directe de cette situation a été une forte baisse du rendement moyen de la campagne, passant de 1 134 kg/ha en 2021-2022 à 574 kg/ha en 2022-2023, soit une perte de 54%. La production de coton graine a également chuté de manière significative, passant de 539 623 tonnes à 236 183 tonnes, soit une perte de 54%.

Face à cette situation préoccupante, le gouvernement et les acteurs de la filière ont entrepris des actions urgentes pour limiter les dégâts. Dans le cadre de ces mesures de soutien, le gouvernement a accordé un appui financier de 34,52 milliards de francs CFA pour racheter les crédits d’intrants liés aux pertes de production causées par les attaques de jassides. Ce soutien du gouvernement ivoirien à la filière coton se décline comme suit : une subvention de 28,5 milliards de francs CFA accordée en début de campagne pour maîtriser la hausse des prix des engrais destinés aux producteurs, portant ainsi le soutien total du gouvernement à la filière coton pour la campagne 2022-2023 à 63,02 milliards de francs CFA.

En ce qui concerne la campagne 2023-2024, le ministre a exprimé son optimisme quant à la relance de la production nationale de coton. Les sociétés cotonnières et les organisations de producteurs ont montré leur engagement, et des mesures ont été prises pour soutenir cette relance, notamment avec le lancement d’une nouvelle usine d’égrenage à Kong.

Les perspectives pour la campagne à venir sont encourageantes, avec une prévision de 400 000 tonnes de coton graine sur une superficie de 400 000 hectares, ce qui représente une augmentation de 69% par rapport à la campagne précédente.

Le gouvernement a également pris en compte les prix élevés des intrants, tels que les engrais, et a décidé de subventionner chaque kilogramme de NPK et d’urée à hauteur de 200 francs CFA, soit 10 000 francs CFA par sac d’engrais. Cela représente un engagement financier total de 28,05 milliards de francs CFA. Ces mesures permettent aux producteurs de bénéficier d’un prix réduit pour les engrais, soit 18 100 francs CFA pour le sac de NPK et 17 050 francs CFA pour le sac d’urée.

Le ministre a également annoncé que les prix d’achat du coton graine pour la campagne 2023-2024 seront maintenus au même niveau que lors de la campagne précédente, à savoir 310 francs CFA/kg pour le coton graine de 1er choix et 285 francs CFA/kg pour le coton graine de 2ème choix. Ces prix sont les plus élevés parmi tous les pays producteurs de coton de la sous-région.

En conclusion, le ministre d’État a adressé ses remerciements au Président de la République, M. Alassane Ouattara, pour son soutien constant envers les populations ivoiriennes, notamment les producteurs de coton. Il a également exprimé sa reconnaissance envers les partenaires techniques et financiers qui accompagnent les actions de développement de la filière coton.

Avec ces mesures de soutien et la détermination des acteurs de la filière, la Côte d’Ivoire se prépare à une campagne cotonnière 2023-2024 prometteuse.

Jean Michel

Nous creusons toujours plus
Nous creusons toujours plus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP