Le Monde

Gestion du fonds COVID-19 dans la filière café-cacao

COVID-19 : Le gouvernement ivoirien dévoile la transparence de la gestion des fonds dans la filière café-cacao

Dans le cadre de ce programme, une allocation de 17 milliards de francs CFA a été allouée à la filière café-cacao.

Le Gouvernement ivoirien continue de prendre des mesures pour soutenir le secteur agricole, en particulier la filière café-cacao, durement touchée par la crise sanitaire de la COVID-19. Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Kobenan Kouassi Adjoumani, a tenu à informer la population ivoirienne et les acteurs de la filière sur la gestion du fonds COVID-19 destiné aux producteurs et aux exportateurs nationaux. C’était le jeudi 25 mai 2023 à l’immeuble Caistab-Plateau lors d’une conférence de presse.

Le ministre Adjoumani a exprimé sa gratitude envers les personnes présentes, soulignant leur intérêt pour l’agriculture en général et le secteur café-cacao en particulier, qui représente 14% du PIB national. Il a rappelé que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, a donné des instructions pour la mise en place du Programme d’Urgence de Soutien aux Filières Agricoles d’Exportation et au Secteur des Productions Alimentaires afin de réduire les effets de la crise sanitaire sur le secteur agricole.

Dans le cadre de ce programme, une allocation de 17 milliards de francs CFA a été allouée à la filière café-cacao. Cette allocation est répartie entre les producteurs et les exportateurs nationaux. Douze milliards de francs CFA sont destinés aux producteurs de café et de cacao, ainsi qu’aux coopératives, tandis que cinq milliards de francs CFA sont réservés aux sociétés nationales exportatrices et transformatrices de café et de cacao.

Le Conseil du Café-Cacao a été désigné comme l’agence d’exécution du programme et une unité de gestion a été mise en place. Les activités éligibles au programme comprennent le soutien aux coopératives agricoles, la distribution de produits phytosanitaires et de matériels agricoles aux producteurs, l’appui à la baisse du prix garanti bord champ et l’aide aux sociétés nationales exportatrices et transformatrices de café-cacao.

Le ministre Adjoumani a précisé que les fonds n’avaient pas été détournés, contrairement aux accusations de certains syndicats de producteurs avant la mise en place du fonds. Des critères stricts ont été définis pour désigner les bénéficiaires de chaque activité. Ainsi, les coopératives agricoles remplissant les critères ont reçu une aide financière, tandis que des produits phytosanitaires et des matériels agricoles ont été distribués aux producteurs individuels.

En ce qui concerne la baisse du prix garanti bord champ, les sociétés coopératives ayant subi une perte ont reçu une compensation financière. De plus, les sociétés nationales exportatrices et transformatrices de café-cacao ayant produit des justificatifs de perte pendant la pandémie ont également reçu une aide financière.

Le ministre a souligné que les dépenses engagées à ce jour représentaient un taux d’exécution de 91,70% des activités programmées. Il reste encore un montant de 1,411 milliard de francs CFA sur le fonds COVID-19.

Cependant, le ministre a fait part de son inquiétude concernant un groupuscule de syndicalistes qui empêche la constitution d’une Organisation Interprofessionnelle Agricole (OIA) dans la filière café-cacao. Il a souligné que la mise en place de cette OIA serait bénéfique pour l’ensemble des acteurs professionnels de la filière, leur permettant d’avoir un interlocuteur unique et représentatif.

En conclusion, le ministre Adjoumani a remercié le Président de la République pour son attention particulière envers le monde paysan et a souligné que la gestion du fonds COVID-19 destiné à la filière café-cacao était transparente et répondait aux besoins des acteurs de la filière.

Nous creusons toujours plus
Nous creusons toujours plus

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP