Le Monde

Radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale

Radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale : « une provocation de trop », selon le PPA-CI

Le président de la CEI, Ibrahime Kuibiert Coulibaly, a présenté la liste électorale provisoire de 2023, sur laquelle le nom de l’ancien chef de l’État ne figure pas

Abidjan, le 24 mai 2023 – Le gouvernement ivoirien a lancé un appel au respect des institutions de la République suite à la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale provisoire par la Commission électorale indépendante (CEI). Cette décision a suscité des réactions vives de la part du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), qui considère cette radiation comme « une provocation de trop ».

Lors d’une déclaration à l’issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a souligné l’importance de respecter le fonctionnement démocratique des institutions. « Il faut que tous ceux qui prétendent être démocrates acceptent le fonctionnement de la démocratie en commençant par respecter l’indépendance des institutions », a-t-il déclaré. Selon M. Coulibaly, la CEI a agi en toute indépendance et en toute responsabilité, conformément à la constitution de 2016 qui consacre la séparation des pouvoirs.

Le président de la CEI, Ibrahime Kuibiert Coulibaly, a présenté la liste électorale provisoire de 2023, sur laquelle le nom de l’ancien chef de l’État ne figure pas. Il a précisé que la radiation de Laurent Gbagbo fait suite à une décision de justice et qu’il agissait conformément à l’article 4 et aux instructions des juridictions compétentes pour radier les personnes déchues de leurs droits civiques et politiques.

Réagissant à cette radiation, le porte-parole du PPA-CI, Koné Katinan, a qualifié cette décision de « provocation de trop » et a annoncé que son parti envisageait de prendre toutes les voies nécessaires pour y répondre. Il a mentionné une décision de la Cour africaine des droits de l’Homme qui oblige la Côte d’Ivoire à inscrire le nom de Laurent Gbagbo sur la liste électorale, ainsi que des actions diplomatiques, politiques et éventuellement des manifestations publiques si cela s’avère nécessaire.

Les élections régionales et municipales sont prévues pour le samedi 2 septembre 2023 sur l’ensemble du territoire national. La radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale provisoire soulève des questions quant à l’évolution du pays et à la consolidation de la démocratie. Cette décision sera certainement suivie de près par les observateurs nationaux et internationaux qui surveillent de près le processus électoral en Côte d’Ivoire.

Jacques Anderson

Comments

Be the first to comment on this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to TOP